Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

23 janvier : Batz-sur-Mer : la jeune baleine n’a pas survécu à ses blessures22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Une méduse serait immortelle !

Une méduse serait immortelle !

Dernière mise à jour le jeudi 10 janvier 2019

Article paru sur le site "Easy Voyages :"
- 09 Juillet 2018
Visualiser l’article original


Après la méduse la plus dangereuse au monde, voici la méduse immortelle ! Plus connue sous le nom Turritopsis nutricula, cette super-méduse des Caraïbes peut inverser son processus de vieillissement afin de s’offrir une nouvelle jeunesse. Cas unique chez les êtres vivants, cette méduse éternelle pourrait détenir les clefs de l’immortalité pour les humains. Reste à savoir si l’Homme tient vraiment à ouvrir cette porte de l’éternité aux conséquences problématiques pour la Terre.

Le « Benjamin Button » des méduses ! Point de Brad Pitt ici mais bien une méduse, la Turritopsis nutricula, qui parvient à inverser les cycles de vieillissement pour redevenir jeune. En quelque sorte, ce piqueur des mers pourrait être immortel.

Dans cette version maritime de 2001, l’Odyssée de l’espace, cette méduse à l’âge adulte peut régénérer ses cellules afin de s’offrir une cure de jouvence. Découvert il y a 30 ans, c’est l’unique organisme vivant capable d’une telle prouesse génétique.

Après la méduse la plus dangereuse au monde, voici la méduse immortelle ! Plus connue sous le nom Turritopsis nutricula, cette super-méduse des Caraïbes peut inverser son processus de vieillissement afin de s’offrir une nouvelle jeunesse. Cas unique chez les êtres vivants, cette méduse éternelle pourrait détenir les clefs de l’immortalité pour les humains. Reste à savoir si l’Homme tient vraiment à ouvrir cette porte de l’éternité aux conséquences problématiques pour la Terre.

Le « Benjamin Button » des méduses ! Point de Brad Pitt ici mais bien une méduse, la Turritopsis nutricula, qui parvient à inverser les cycles de vieillissement pour redevenir jeune. En quelque sorte, ce piqueur des mers pourrait être immortel.

Dans cette version maritime de 2001, l’Odyssée de l’espace, cette méduse à l’âge adulte peut régénérer ses cellules afin de s’offrir une cure de jouvence. Découvert il y a 30 ans, c’est l’unique organisme vivant capable d’une telle prouesse génétique.
Cette méduse va faire des envieux !
© ewastudio / 123RF

Originaire de la mer des Caraïbes, cette minuscule méduse ne dépasse pas les 5 millimètres et s’est rapidement propagé dans les eaux profondes de la planète. Sa condition d’immortelle y est pour quelque chose dans cette colonisation express, de la Méditerranée jusqu’au Japon.

Fait amusant, c’est en cas de stress important ou de blessures que la petite méduse actionne son mécanisme de rajeunissement, dit de « transdifférenciation » afin de revenir à son état originel de polype. Par contre, « immortel » ne signifie pas « invincible ». Alors, oui, cette méduse peut mourir en cas d’attaques ou de maladies notamment.

Après la méduse la plus dangereuse au monde, voici la méduse immortelle ! Plus connue sous le nom Turritopsis nutricula, cette super-méduse des Caraïbes peut inverser son processus de vieillissement afin de s’offrir une nouvelle jeunesse. Cas unique chez les êtres vivants, cette méduse éternelle pourrait détenir les clefs de l’immortalité pour les humains. Reste à savoir si l’Homme tient vraiment à ouvrir cette porte de l’éternité aux conséquences problématiques pour la Terre.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP