Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Une hydrolienne assemblée à Brest cet été

Une hydrolienne assemblée à Brest cet été

Dernière mise à jour le lundi 30 mai 2011

Article paru sur le site "Ouest-France" - Lundi 23 Mai 2011
Visualiser l’article original



Une hydrolienne assemblée à Brest cet été

La machine doit être mise à l’eau entre Bréhat et Paimpol. Un galop d’essai pour l’industriel naval DCNS.

Pourquoi ? Comment ?

Qu’est-ce qu’une hydrolienne ?

Une hydrolienne est une turbine qui produit de l’électricité à partir des courants marins. En France, une première ferme de quatre machines doit fonctionner à partir de 2012 entre Bréhat et Paimpol. Maître d’ouvrage de l’opération, EDF a confié leur construction à l’irlandais OpenHydro. Chaque turbine aura un diamètre de 16 mètres. Les quatre hydroliennes auront une puissance de quatre fois 500 mégawatts, soit l’équivalent de la consommation de 2 000 foyers.

Quelles retombées pour Brest ?

La première turbine est en cours de réalisation en Irlande. Le support est fabriqué à Dunkerque. Le site DCNS de Brest est chargé des travaux d’assemblage et d’intégration de l’engin. Ceux-ci se dérouleront cet été dans le bassin numéro 9 de la base navale. Le chantier mobilisera des mécaniciens, des soudeurs, des chaudronniers. De son côté, le site DCNS de Lorient est chargé de fabriquer les pales de cette première hydrolienne. Ce prototype doit être mis à l’eau au troisième trimestre de cette année.

Quel marché pour les hydroliennes ?

En France, les sites présentant un gros potentiel en matière d’énergie hydrolienne ne sont pas légion. Il s’agit essentiellement du Fromveur et du Raz Blanchard, au large de Cherbourg. « C’est pour cela que nous voulons être le plus rapidement possible sur le marché », indique Frédéric Le Lidec, directeur de l’incubateur dédié aux énergies marines renouvelables chez DCNS. L’industriel a pris une participation à hauteur de 8 %, soit 14 millions d’euros, dans le capital de OpenHydro en janvier dernier. Outre la construction, la maintenance des machines sera génératrice d’emplois.

Olivier MÉLENNEC.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP