Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Un million d’euros pour la pêche et la conchyliculture

Un million d’euros pour la pêche et la conchyliculture

Dernière mise à jour le mercredi 4 mai 2011

Article paru sur le site "Ouest-France" - Samedi 30 Avril 2011
Visualiser l’article original



Un million d’euros pour la pêche et la conchyliculture

Avec l’aide du Fond européen pour la pêche, le Syndicat mixte du pays d’Auray étudie neuf projets. Explications.

Pourquoi ? Comment ?
Qu’est-ce que la Fep ?

La Politique commune de la pêche (PCP) est un outil de gestion dont s’est dotée l’Union européenne pour développer la pêche et l’aquaculture tout en préservant la ressource et la biodiversité marine. Le principal instrument financier est le Fonds européen pour la pêche (Fep). Plus de onze territoires situés sur les côtes de la Manche, de l’Atlantique et de la Méditerranée sont concernés par ce projet, dont le Pays d’Auray.

À quoi sert-il ?

Il s’agit de l’axe 4 de ce programme. Les aides sont divisées selon quatre grands thèmes : le respect et la qualité de l’eau, favoriser un développement écoresponsable, valoriser les produits et la filière halieutique et renforcer l’identité maritime et enfin l’animation et le suivi des programmes du Fep. C’est en novembre 2010, dans le pays d’Auray que le comité de programmation a été créé. Parmi les onze dossiers déposés, il a été décidé d’apporter son soutien financier à neuf projets exemplaires. Le but étant d’encourager le développement durable des zones de pêche et l’aquaculture du territoire du Pays d’Auray. L’enveloppe allouée pour financer les projets est de un million d’euros. Neuf dossiers sont donc examinés pour un montant total de 221 874 € et pour un montant de 106 956 € sollicité au Fep. Une aide qui court jusqu’en 2013. Ce qui veut dire que d’autres dossiers peuvent être encore déposés.

Quels types de projets sont présentés ?

Plus de 25 membres du comité de programmation, dont des acteurs des filières pêches et conchylicoles ainsi que des acteurs du privé examinent les projets. Sur les neuf premiers dossiers de demande de subventions déposés par les acteurs locaux, figure un projet d’observatoire de l’eau à destination des conchyliculteurs. Cet observatoire, consultable sur Internet, synthétise et présente l’ensemble des études réalisées sur la qualité de l’eau. Un projet de promenade en bateaux est aussi en projet pour découvrir les parcs conchylicoles de la rivière d’Auray.

Quels avantages pour le Pays d’Auray ?

« En terme de visibilité de notre territoire et de la valorisation de la pêche et de la conchyliculture, ce programme permet au pays d’Auray de bénéficier d’une dynamique importante. Elle se traduit d’abord par une aide importante qui peut financer à 100 % des projets. Il permet aussi à des élus, des professionnels de la pêche et de la conchyliculture et des responsables de syndicats de se rencontrer, parfois pour la première fois. Ces rencontres peuvent déboucher sur la création de nouveaux projets », explique Christelle Jamme, directrice du Syndicat mixte du pays d’Auray. C’est donc l’une des toutes premières réunions qui peut permettre à des pêcheurs, de donner leur avis sur des projets en matière de pêche.

Maël FABRE



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP