Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

23 janvier : Batz-sur-Mer : la jeune baleine n’a pas survécu à ses blessures22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Traité Vers une protection de la haute mer

Traité Vers une protection de la haute mer

Dernière mise à jour le mardi 2 octobre 2018

Article paru sur le site "Alternatives économiques :"
- 01 Octobre 2018
Visualiser l’article original


Traité Vers une protection de la haute mer
Julien Rochette, Isabel Seeger et Glen Wright
01/10/2018

La communauté internationale, enfin, se penche sérieusement sur la protection de la haute mer, cet espace maritime situé au-delà des juridictions nationales, donc au-delà de 200 miles des côtes. Après les deux semaines de négociations qui se sont tenues à New York sous l’égide de l’ONU, du 4 au 17 septembre, les Etats ont demandé qu’une ébauche de texte leur soit présentée en début d’année prochaine. Et c’est heureux : ils vont enfin pouvoir dépasser les grandes déclarations générales et entrer dans les aspects concrets de la négociation.
La haute mer suscite les convoitises

Le chemin fût long et il est loin d’être achevé. C’est en 2004 que les Nations unies créent un groupe de travail chargé de discuter de l’avenir de la haute mer, qui représente près de la moitié de la planète et abrite une biodiversité exceptionnelle. Scientifiques et ONG tirent alors la sonnette d’alarme : longtemps préservée du fait de son inaccessibilité, la haute mer ne connaît plus la quiétude des temps anciens mais devient le théâtre d’activités humaines dont les impacts sont de plus en plus forts pour les ressources et la biodiversité qu’elle abrite.
A lire Dossiers Hors-série n°07 - 10/2018
Les grandes dates de l’histoire économique

L’empreinte humaine s’éloigne des côtes et recouvre à présent l’océan tout entier Twitter

L’évolution de la technologie, qui a aboli les distances comme les profondeurs, ainsi que les découvertes scientifiques, qui ont révélé l’exceptionnelle richesse des fonds marins, ont bouleversé la donne : l’empreinte humaine s’éloigne des côtes et recouvre à présent l’océan tout entier.
…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP