Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Toxine. La pêche des coquillages interdite dans plusieurs secteurs (...)

Toxine. La pêche des coquillages interdite dans plusieurs secteurs finistériens

Dernière mise à jour le lundi 10 mai 2010

Le Télégramme.com - Samedi 8 Mai 2010



Toxine. La pêche des coquillages interdite dans plusieurs secteurs finistériens

Les dernières analyses effectuées par le réseau de surveillance phytoplanctonique d’Ifremer pour la recherche de toxines lipophiles dans des coquillages montrent une concentration en toxines lipophiles supérieure au seuil réglementaire dans les secteurs suivants : rade de Brest, baie d’Audierne, Concarneau large-Glénan, baie de Concarneau et Aven-Belon-Laïta.

Le préfet du Finistère a donc décidé hier l’interdiction de pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, l’expédition, la distribution, et la commercialisation de tout coquillage, en vue de la mise à la consommation humaine ainsi que le pompage de l’eau de mer à des fins aquacoles en provenance du domaine public maritime et des eaux maritimes dans les secteurs précités.

Par ailleurs, les interdictions portant sur la rivière de Morlaix, les zones du Dourduff et de Térénez, pour présence de norovirus, sont maintenues. Les interdictions portant sur les secteurs de Concarneau large-les Glénan ; Aven-Belon-Laïta ; Iroise et Camaret, pour ASP (toxines amnésiantes), sont également maintenues. À la différence des contaminations microbiennes, la cuisson ne détruit pas la toxine que les coquillages ont concentrée, ce qui les rend donc impropres à la consommation.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP