Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Simulation de pollution maritime, hier, au port ouest de Dunkerque

Simulation de pollution maritime, hier, au port ouest de Dunkerque

Dernière mise à jour le lundi 11 octobre 2010

Article paru sur le site "La Voix du Nord.fr" - Vendredi 08 Octobre 2010
Visualiser l’article original



Simulation de pollution maritime, hier, au port ouest de Dunkerque

Plus d’une cinquantaine de personnes ont participé, hier, à l’exercice Polmar qui s’est déroulé toute la journée dans le bassin de l’Atlantique, au port ouest. Il s’agissait de tester les hommes dans la pose de barrages flottants en cas de pollution maritime de type marée noire.

PAR ALEXIS CONSTANT

dunkerque@lavoixdunord.fr PHOTOS « LA VOIX »

Dès 8 h, hier, les participants de l’exercice Polmar ont commencé à s’activer aux abords du bassin de l’Atlantique, à la limite entre Loon-Plage et Gravelines. Une fois le matériel mis en place, les intervenants ont commencé à monter les barrages flottants à partir de 8 h 30. « Nous travaillons plus sur la mécanisation en testant les personnels, plutôt que sur le dispositif et le matériel, qui ont déjà été validés lors d’exercices précédents », explique Jean-Louis Loir, correspondant Polmar (abréviation de pollution maritime).

« Il y a quinze jours, nous avons formé 70 personnes, des gens du civil, qui travaillent souvent comme agents techniques dans les collectivités. Pour l’exercice, nous en avons mobilisé trente-cinq. Notre souci majeur, aujourd’hui, c’est de tester ces hommes qui viennent d’être formés. Ils seront plus tard mobilisables, sortes de réservistes en cas de pollution maritime », poursuit Jean-Louis Loir.

En plus des gens spécialement formés pour l’aspect terrestre, cet exercice Polmar a fait appel à une vingtaine d’intervenants en mer, rattachés à la direction départementale des Territoires de la mer (DDTM).

Vers 13 h, les barrages flottants étaient posés et fermés. Le temps d’enlever le dispositif, la simulation s’est terminée vers 16 h.

« Pour une zone littorale comme Dunkerque, nous avons l’obligation d’effectuer un exercice au moins une fois tous les trois ans.

Mais on est plus à un rythme d’une fois tous les deux ans, en raison de la fréquentation maritime du détroit du Pas-de-Calais », continue Jean-Louis Loir, qui rappelle qu’en 2003, lorsque le plan Polmar a été déclenché, il ne s’agissait pas d’une simulation : « Nous sommes intervenus en 2002-2003 pour gérer la crise du naufrage du "Tricolor". »



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP