Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > S’immerger dans les métiers de la mer

S’immerger dans les métiers de la mer

Dernière mise à jour le lundi 21 février 2011

Article paru sur le site "Var Matin" - Samedi 12 Février 2011
visualiser l’article original



S’immerger dans les métiers de la mer

La région Paca dispose d’un atout qui fait rêver partout en France : la mer. De quoi s’en féliciter dès que l’on évoque les métiers qui y sont liés. « Vivre de la mer, sur la mer et par la mer : l’activité maritime génère une économie et des emplois qui concernent beaucoup de secteurs. Ainsi, le transport de marchandises et de voyageurs, la pêche, la construction et la réparation navale, la gestion des activités portuaires, la plaisance, la recherche et l’environnement, voire le commerce et le tourisme... »

Ces métiers de la mer, Karine Fontaine, directrice de la maison de l’emploi de l’est Var, à la Base nature, en a recensé 159, soit autant de fiches-métiers que les jeunes et demandeurs d’emplois peuvent consulter. Parmi eux, 56 sont liés à l’industrie nautique, 33 à la Marine nationale, 24 à la marine marchande, 24 au secteur de la pêche et à l’élevage marin...

141 établissements dans le secteur

Sur le Scot Var Est, soit les communes de Fréjus, Saint-Raphaël, Puget, Roquebrune, Bagnols et les Adrets, 141 établissements avaient une activité liée à la mer en 2010. « Sept d’entre elles (5 %) ont plus de 10 salariés, quand près des deux tiers, notamment certains pêcheurs, n’ont aucun salarié » précise Karine Fontaine. « Soixante d’entre elles, 4 sur 10, relèvent de l’industrie manufacturière, et particulièrement de la réparation et de la maintenance navale. En deuxième rang, les activités d’agriculture, sylviculture et pêche, au nombre de 28, représentent 20 % de l’ensemble des activités liées à la mer ».

Si l’on élargit ce périmètre à Grimaud et Saint-Tropez, c’est un total de 389 établissements qui sont liés à cette activité, la DCNS de Saint-Tropez, constructions de navires et de structures flottantes, étant la plus importante.

En résumé, les métiers de la mer, ce sont tous ceux qui n’existeraient pas s’il n’y avait pas la grande bleue ! La diversité, depuis le charpentier de marine jusqu’au conchyliculteur, en passant par le contrôleur des affaires maritimes, le charpentier de marine, le manoeuvrier, le plongeur scaphandrier, le guetteur sémaphorique, le marin pompier, l’océanologue, l’écailler et autre mécanicien de pêche... est impressionnante.

Un institut pour les pratiquer

De quoi fournir des emplois sur les 835 km de côtes de la région Paca. Comme dans tous les secteurs d’activités, rares sont les emplois que l’on puisse désormais dénicher sans un minimum d’apprentissage.

Et dans cette optique, le Var-est a la chance d’être proche de ce qui se fait de mieux en la matière, soit l’Institut de promotion et de formation aux métiers de la mer (IPFM) de la Seyne-sur-Mer (04.94.10.26.95.), qui travaille en partenariat avec la Maison de l’emploi. On y passe des CAP, BEP, bac pro et BTS afin « de mettre le cap sur la réussite ! ». On y enseigne de nombreux métiers dans le domaine portuaire, les transports maritimes, la construction et la réparation navale, la plaisance, les sports et loisirs nautiques, la recherche et protection de l’environnement marin, la pêche et l’aquaculture.

L’institut disposera d’un stand, pour y découvrir l’ensemble de ces formations, lors du Forum informations et formation aux métiers du littoral, qui se tiendra le jeudi 14 avril de 10 h à 17 h à l’espace Caquot de la Base nature. L’occasion sera donnée aussi aux visiteurs de découvrir les 159 fiches métiers de la Maison de l’emploi dans le cadre de la 4e édition d’Expobeach des 13 et 14 avril.

edeluard@varmatin.com



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP