Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Réforme de la PCP : consensus sur la position française

Réforme de la PCP : consensus sur la position française

Dernière mise à jour le mardi 27 septembre 2011

Article paru sur le site "Agriculture.gouv.fr" - Jeudi 22 Septembre 2011
Visualiser l’article original



Réforme de la PCP : consensus sur la position française

La concertation se poursuit sur les propositions de réforme de la Politique commune de la pêche (PCP) rendues publiques le 13 juillet dernier. Réunis à Paris le 20 septembre, élus, ONG, chercheurs et organisations professionnelles de la pêche et du mareyage ont pu exprimer leur point de vue aux représentants de la Commission européenne. Le consensus obtenu au terme des Assises de la Pêche en 2009 sur les grandes priorités de la réforme et repris dans le Mémorandum français reste partagé.

Le tour des capitales européennes entamé par la Commission européenne pour expliquer son projet de réforme passait par Paris le 20 septembre. À cette occasion, Philippe Mauguin le directeur des pêches et Mickaël Quimbert, le conseiller pêche de Bruno Le Maire ont réuni toutes les parties prenantes sous la forme d’assises de la pêche, afin que toutes puissent entendre l’argumentaire de la commission et ouvrir le débat. Étaient rassemblés pour l’occasion, rue de Varenne, des représentants des pêcheurs, de l’interprofession, du mareyage, des parlementaires français et européens, des représentants des collectivités locales et des ONG environnementales, ainsi que des représentants de la communauté scientifique.

Accord sur les objectifs de la réforme mais pas sur la manière d’y parvenir

Si les grands objectifs de la réforme – assurer une durabilité de la pêche, en visant le rendement maximum durable et en réduisant au maximum les rejets - sont partagés par l’ensemble des acteurs présents,les moyens et le calendrier proposés par la Commission sont très contestés.

Pour ce qui est de la création de quotas de pêche transférables, l’ensemble des participants – professionnels, ONG, élus - s’est montré très réservé sur leur efficacité en terme de réduction des surcapacités et ont marqué leur opposition compte-tenu des risques de concentration des droits au sein d’un petit nombre d’entreprises entraînant des déséquilibres socio-économiques sur le littoral . Par ailleurs l’ensemble des parties prenantes ont regretté l’insuffisance de mesures concrètes pour favoriser une régionalisation des outils et une nouvelle gouvernance de la PCP.

Des parties prenantes au diapason

Chaque représentant qui a souhaité s’exprimer a pu le faire, et cela a permis de constater que malgré la diversité des acteurs présents, le consensus obtenu au terme des Assises de la Pêche en 2009 sur les grandes priorités de la réforme de la PCP et repris dans le Mémorandum français est toujours partagé aujourd’hui.

En prenant part à cet exercice collégial, la Commission a donc pu vérifier que la position défendue par le Ministre et les autorités françaises dans l’enceinte du Conseil était au diapason des acteurs de la filière.

- voir les photos de la réunion
- En savoir plus sur le projet de réforme de la PCP sur le site de la Commission Européenne des Pêches et des Affaires maritimes.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP