Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Que faire si un pétrolier coule au large de Lorient ?

Que faire si un pétrolier coule au large de Lorient ?

Dernière mise à jour le lundi 20 juin 2011

Article paru sur le site "Ouest-France" - Jeudi 16 Juin 2011
Visualiser l’article original



Que faire si un pétrolier coule au large de Lorient ?

Exercice du plan Polmar (pollution maritime) entre Lorient et Groix. Il a démarré hier, par le naufrage simulé d’un tanker. Les opérations se poursuivent aujourd’hui.

L’après Erika
Les préfectures maritimes et terrestres ont tiré les leçons du naufrage de l’Erika en 2000 (lire par ailleurs). Depuis, dans tous les départements de la côte Atlantique, des exercices grandeur nature sont organisés. C’est au tour du Morbihan de tester, avec le déclenchement du plan Polmar, la réactivité des services tant militaires (Marine nationale, sous la responsabilité de la préfecture maritime) que civils (préfecture, collectivités, pompiers, pêcheurs volontaires).

Le scénario

Hier, à 8 h deux navires de la Marine nationale (l’Argonaute et le Partisan) ont simulé une collision qui aurait dû être celle d’un cargo avec un pétrolier, les soutes pleines de fioul lourd.

L’intervention

Une équipe d’évaluation lorientaise a été dépêchée sur place. Elle comprenait un officier des affaires maritimes, un pilote portuaire, un officier de port. Ils ont été rejoints par des marins pompiers. Cette cellule, en concertation avec le préfet maritime, a considéré que le navire pouvait être remorqué dans le port de Lorient.

Le feu à bord

La remorque a été passée, mais un feu s’est déclaré à bord. Les pompes évacuant l’eau de mer qui envahissait le navire se sont arrêtées. Il a fallu évacuer l’équipage. Chose faite par un hélicoptère de la Marine nationale. Le navire a été abandonné. Il a « coulé » aux alentours de 17 h. Une pollution s’est déclarée.

La suite aujourd’hui

Comme on est dans le virtuel, l’exercice reprend ce matin. Avec une lutte contre la pollution en mer. D’importants moyens seront mobilisés, dont un avion de détection maritime pour repérer la dérive des plaques d’hydrocarbures (simulées par des balles de riz qui vont être répandues sur l’eau en différents points). Sera également sur zone le Galway Fisher, navire antipollution de l’European maritime safety agency. Quatre chalutiers, dont les équipages ont été formés hier, interviendront également.

À terre aussi

À terre, les moyens sont mobilisés également. Vers 11 h, un barrage flottant sera posé au niveau du port de Kernevel à Larmor-Plage pour protéger l’étang du Ter. La plage du Loch à Guidel a été choisie pour des démonstrations de nettoyage avec les dernières techniques trouvées par le centre de recherches sur les pollutions des eaux (Cedre) basé à Brest.

F.R



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP