Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Projet éolien en mer des Deux Côtes ...

Projet éolien en mer des Deux Côtes ...

Dernière mise à jour le mercredi 22 décembre 2010

Article paru sur le site "Universal Press Agency" - Lundi 20 Décembre 2010
Visualiser l’article original



Projet éolien en mer des Deux Côtes : La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ va poursuivre les études sur la base du projet « Large »

Suite au débat public consacré à son projet de parc éolien en mer des Deux Côtes, et confortée par les résultats d’une enquête TNS Sofres sur l’acceptation de celui-ci, La Compagnie du Vent va poursuivre les études, sur la base de la variante « Large ».Ces études porteront notamment sur la compatibilité du parc avec la pêche et sur son intégration paysagère. La Compagnie du Vent réaffirme ainsi sa volonté de contribuer à l’émergence d’une filière éolienne offshore en France, dans l’attente de l’annonce par l’Etat des zones propices au développement de l’éolien en mer.

Une décision importante

Lors du débat public qui s’est tenu dans la Somme et la Seine-Maritime entre le 28 avril et le 10 septembre 2010, La Compagnie du Vent a fait évoluer son projet afin de répondre aux attentes exprimées par les parties prenantes. Aujourd’hui, La Compagnie du Vent décide de poursuivre les études sur le projet des Deux Côtes sur la base du projet « Large » encore amélioré. La Compagnie du Vent franchit ainsi une nouvelle étape vers l’installation potentielle d’un des projets éoliens offshore les plus importants du monde, et qui constituerait le premier maillon de la filière française de l’éolien offshore.

La décision de poursuivre les études pour le projet s’appuie notamment sur :
- les enseignements du débat public (voir annexe 1) ;
- les résultats d’une enquête TNS Sofres auprès d’échantillons représentatifs de la population locale et nationale (voir annexe 2) ;
- la volonté de contribuer à l’objectif national de 6 000 mégawatts d’éolien en mer d’ici à 2020 et à l’engagement du Grenelle de l’Environnement fixant à 23% la part d’énergies renouvelables d’ici à 2020 ;
- la possibilité de favoriser le développement économique d’une filière éolienne offshore à la fois bénéfique pour la France et pour les deux départements concernés, créatrice de richesses, génératrice d’emplois non délocalisables, et compétitive.

« Le débat public qui s’est tenu entre avril et septembre de cette année a permis l’expression de la démocratie de proximité. Tous les points de vue ont été entendus et le projet « Large » en sort conforté et amélioré. Les résultats de l’étude menée par l’institut TNS Sofres permettent également d’avoir une évaluation complémentaire de l’acceptation du projet des Deux Côtes. Dans ce contexte favorable, La Compagnie du Vent, déjà pionnière dans le domaine de l’éolien terrestre, va donc poursuivre les études du projet en mer des Deux Côtes sur la base du projet « Large ». Nous allons mettre en œuvre un ambitieux dispositif de concertation comme la loi nous y invite, et réaliser dès à présent les études complémentaires nécessaires pour répondre aux attentes exprimées et optimiser le projet. », commente Jean-Michel Germa, Président de La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ.

Un avenir à construire ensemble

« La Picardie et la Haute-Normandie sont en pole position pour accueillir un projet comme le nôtre. La Picardie a déjà développé une filière éolienne terrestre forte avec 24 parcs en fonctionnement et possède des compétences connexes, notamment pour les activités de sous-traitance. La Haute-Normandie dispose de ports idéalement placés, bases arrière pertinentes pour l’assemblage des éoliennes, l’installation en mer ou la maintenance. Nous sommes convaincus que des métiers nouveaux vont émerger, mais aussi que beaucoup de compétences existent déjà localement. Si ce projet devait se réaliser, notre objectif serait de privilégier ces savoir-faire, de mutualiser les initiatives et de travailler en étroite collaboration avec les acteurs économiques locaux pour créer des emplois d’avenir. A l’échelle régionale, le projet des Deux Côtes a la taille nécessaire pour lancer la filière française de l’éolien offshore et pour mobiliser jusqu’à 2 000 emplois locaux durant les 3 années de construction et jusqu’à 150 emplois permanents pendant les 30 années d’exploitation » déclare Bernard Monluc, Directeur du projet des Deux Côtes à La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ.

Dès aujourd’hui, La Compagnie du Vent va engager des études complémentaires afin de répondre aux attentes exprimées lors du débat public, attentes que l’on retrouve également dans les résultats de l’étude TNS Sofres. « Nous allons notamment poursuivre le dialogue avec les pêcheurs en vue du réaménagement du parc le rendant compatible avec la pêche, redoubler d’attention sur l’étude d’intégration paysagère, et plus généralement sur l’ensemble des études visant à insérer au mieux le projet au sein de son territoire » indique Jean-Mathieu Kolb, Directeur adjoint en charge du développement du projet des Deux Côtes à La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ.

Dans ce cadre, La Compagnie du Vent va :
- Mettre en place une commission locale d’information à destination des élus locaux et des populations riveraines, ainsi que des supports d’information interactifs (site Internet, lettre d’information…) qui permettront d’informer et de consulter régulièrement le public.
- Poursuivre la concertation avec les acteurs locaux au sein d’un Comité de projet placé sous l’égide des préfets et réunissant des représentants des différents collèges (Etat, collectivités locales, associations agréées, acteurs socio-économiques).
- Placer les études de suivi après installation sous l’autorité d’un groupement d’intérêt scientifique regroupant les acteurs concernés (scientifiques locaux, associations agréées, acteurs socio-économiques).

BK



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP