Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Poissons sauvages ou poissons d’élevage ?

Poissons sauvages ou poissons d’élevage ?

Dernière mise à jour le mercredi 22 juin 2011

Article paru sur le site "France Info" - Dimanche 19 Juin 2011
Visualiser l’article original



Poissons sauvages ou poissons d’élevage ?

Nathalie Fontrel - 19 juin 2011

L’aquaculture peut elle sauver les océans ? Oui répond un rapport du World Fish Center. Pour cette ONG internationale qui travaille à réduire la pauvreté et la faim dans le monde, l’aquaculture est également une réponse à la crise alimentaire qui secoue de nombreux pays.

- La chronique de Nathalie Fontrel (1’59")

C’est la première étude mondiale sur l’impact de l’aquaculture sur l’environnement. Habituellement on critique l’élevage de poissons puisque pour les nourrir on utilise du poisson dit fourrage, du poisson sauvage que l’on sert aux poissons d’élevage. Cette fois ci l’étude a comparé la production de protéines marines à celles des protéines terrestres comme le bœuf et le porc. A production égale, l’aquaculture émet moins d’azote et de phosphore. Elle contribue moins au changement climatique. Elle est plus efficace pour convertir les aliments en chair consommable pour les hommes. L’aquaculture n’est pourtant pas inoffensive : l’élevage de crevettes s’est développé au détriment des mangroves. Ces forêts qui ont les pieds dans l’eau servent de nurserie à beaucoup d’espèces sauvages et fournissent également les aliments nécessaires à la vie en mer. L’aquaculture peut être source de pollution : les excréments des poissons sont concentrés dans un même lieu et ont du mal à se diluer. Ils peuvent être porteurs de bactéries ou de virus pathogène pour le milieu sauvage. Sans compter la pollution génétique : en se reproduisant avec des poissons sauvages ils risquent de les fragiliser. 73% des saumons consommés dans le monde sont issus de l’aquaculture. Ce n’est pas très étonnant : Le saumon sauvage est de plus en plus rare et on maitrise depuis longtemps l’élevage en captivité. Mais le saumon d’élevage est nourri avec des poissons sauvages. En moyenne il faut 5 kilo de poisson pêché dans les océans pour produire un kilo de poisson d’élevage. Le ratio n’est certainement pas écologique. La meilleure aquaculture d’après le rapport, ce sont les coquillages. Ils se débrouillent tout seul pour se nourrir en filtrant l’eau. Depuis 1970, l’aquaculture s’est développée à raison de plus de 8% par an. Elle fournit près de 66 millions de tonnes de produits de la mer par an. C’est près de la moitié de la consommation mondiale. Et la production continue de grimper. D’où la nécessité de diminuer l’impact écologique de l’aquaculture.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP