Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Pêche à la coquille. Une toxine surveillée de près aux Glénan

Pêche à la coquille. Une toxine surveillée de près aux Glénan

Dernière mise à jour le jeudi 31 octobre 2019

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 30 Octobre 2019
Visualiser l’article original


Pour s’assurer que la campagne de pêche à la coquille Saint-Jacques au gisement des Glénan commence à temps, Frédéric Louédec, l’un des pêcheurs licenciés, réalise des prélèvements réguliers pour surveiller le taux d’une toxine amnésiante.

Les coquilles Saint-Jacques des Glénan arriveront-elles plus tard que prévu dans nos assiettes ? La question se pose. La préfecture du Finistère a pris un arrêté, vendredi 25 octobre, interdisant temporairement la pêche et la vente de coquillages en raison d’une pollution par une toxine amnésiante. Or, la campagne de pêche de la Saint-Jacques au large des Glénan doit démarrer dans un mois, le 2 décembre, pour s’achever le 30..
Frédéric Louédec, patron du P’tit Émile, un chalutier-coquiller de Concarneau (29), licencié pour la pêche à la Saint-Jacques, effectue un prélèvement dans la zone maritime Concarneau-large-Glénan, mercredi, commandé par l’Ifremer. Il y a deux semaines, lors des dernières analyses, le taux de cette toxine était de 22 microgrammes pour 20 microgrammes réglementaires. Le pêcheur est serein. « Je pense que le taux va baisser ».

Cette toxine est produite par une algue planctonique et n’est pas détruite à la cuisson. « On retrouve cette algue quand la température est élevée, explique Frédéric Louédec. Avec les pics de chaleur que nous avons eus cet été, elle prolifère. Pourtant, depuis trois ou quatre ans, on n’avait rien eu ».

Des filets pleins, mais peu de coquilles

Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP