Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Parc naturel marin : les élus s’abstiennent

Parc naturel marin : les élus s’abstiennent

Dernière mise à jour le mercredi 19 octobre 2011

Article paru sur le site "Sud-Ouest" - Mardi 18 Octobre 2011
Visualiser l’article original



Parc naturel marin : les élus s’abstiennent

À la suite de la consultation sur le projet de Parc naturel marin sur l’estuaire de la Gironde et les pertuis charentais, il ressort, après étude, que le périmètre, la superficie du projet (6 500 kilomètres carrés pour 700 kilomètres de côtes) pourrait engendrer des dysfonctionnements dans la future gestion du parc (problématiques et intérêts différents selon la localisation). D’autant plus que l’interdépendance écosystémique entre l’estuaire de la Gironde et les pertuis est peu argumentée, et que la cohérence socio-économique des bassins d’activités n’est pas démontrée.

Bien qu’une sixième orientation spécifique à la pêche professionnelle, à l’aquaculture et à la conchyliculture ait été ajoutée, celles-ci restent généralistes et essentiellement portées sur l’amélioration et le partage de la connaissance, la préservation et la restauration des milieux, l’implication des usagers et la coordination des acteurs.

Il semble nécessaire que le plan de gestion qui découlera des orientations fixées propose des actions en faveur des activités économiques présentes sur cet espace.
Énergies renouvelables ?

Par ailleurs, aucune perspective économique n’est présentée, et concernant le conseil de gestion, les collectivités locales ou leurs groupements pour la Charente-Maritime doivent être représentées au mieux et des suppléants devront être prévus.

De plus, aucune information n’apparaît sur le fonctionnement et la participation financière de l’État, pour la gestion et le fonctionnement du parc, et pour les activités économiques, si l’interdiction d’implantation d’industries pétrochimiques semble évidente, rien ne favorise, dans la mise en place de ce parc, le développement des énergies renouvelables.

En conséquence, le Conseil municipal a décidé à 6 voix pour et 6 abstentions, dont celle d’Yves Pérochain, la voix du maire étant prépondérante, de s’abstenir pour le projet de création de ce parc.

Annick Marié



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP