Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

23 janvier : Batz-sur-Mer : la jeune baleine n’a pas survécu à ses blessures22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Paradeep. À l’abordage du marché nautique !

Paradeep. À l’abordage du marché nautique !

Dernière mise à jour le mardi 24 juillet 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 20 Juillet 2018
Visualiser l’article original


aradeep pour « parer les profondeurs de l’eau ». Le système permet de colmater les voies d’eau depuis l’intérieur d’un bateau. Elle a germé il y a dix ans dans la tête d’Alain Malardé, depuis, l’idée a été brevetée, et poursuit sa course au large.

« Les trois principaux incidents en navigation sont les incendies, un homme à la mer et les voies d’eau. Il n’existait pas de solution pour ce dernier, je me suis donc mis à y réfléchir ». Alain Malardé, capitaine de marine, et personnage haut en couleur, expose avec conviction l’utilité de son produit. De la théorie à la pratique, il n’y a qu’une barque perforée et une paire de bottes en caoutchouc. Le Pontivyen n’a pas hésité à se mettre à l’eau, lundi, pour faire la démonstration du dernier prototype du Paradeep, en voie d’industrialisation..
Le système pensé par le skipper ressemble à un parapluie qui aveugle les voies d’eau en venant se fixer sur le trou de la coque, permettant au bateau de rentrer jusqu’au port. « Il n’existe rien sur le marché. Pas d’autres solutions notables depuis les cônes utilisés en cas de collision par la Compagnie des Indes », sourit l’homme.
Le système est ensuite développé par des ingénieurs et étudiants de l’Université Bretagne Sud, à Lorient, œuvrant à solutionner toutes les contraintes techniques. « Nous sommes partis sur une membrane souple servant à obturer et des baguettes rigides composées d’un seul matériau, en polymère » explique Gwenaël Le Maguer, ingénieur nautisme chargé du projet à l’UBS. Le système se déploie sur un trou de 30 cm de diamètre au minimum, en cas de fissure ou de diamètre inférieur, il est pourvu d’un bélier à l’extrémité, capable d’agrandir l’ouverture des bateaux en composite.
Fort d’un brevet national, l’appareil est breveté à l’international, en 2016, à Genève. Le dispositif rafle le Trophée de l’Innovation, catégorie « Industrie », en 2017. La course prend le large…

Paradeep est aujourd’hui opérationnel et industrialisable
Lire l’Article complet sur...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP