Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Océan, climat et nous, un fragile équilibre ...

Océan, climat et nous, un fragile équilibre ...

Dernière mise à jour le lundi 30 mai 2011

Article paru sur le site "Rfi" - Vendredi 20 Mai 2011
Visualiser l’article original



Océan, climat et nous, un fragile équilibre ...

Jusqu’à fin juin 2012, la Cité des sciences de la Villette, à Paris, invite à mieux comprendre les liens fragiles qui lient les hommes et les océans. Les milieux marins couvrent 70% de la surface de la Terre et jouent un rôle majeur dans la régulation du climat. Pourtant l’activité humaine pollue les océans et, en les maltraitant, participent à l’accélération du changement climatique. Comment ? Et, jusqu’où iront ces perturbations ? ... L’exposition Océan, climat et nous réalisée en partenariat avec l’Ifremer explique les fondamentaux scientifiques, donne des clés de compréhension du débat actuel sur le climat.

Avec quelque 361 millions de km², la surface de l’océan mondial couvre presque les trois quarts de la Terre -d’où son petit nom de Planète bleue"- et cet océan mondial représente 97 % du volume d’eau de la planète ... Autrement dit, dégrader les océans revient à dégrader dramatiquement les conditions de vie mêmes des hommes, et pas seulement celle des plus exposés, qui vivent en zone côtière.

Avec cette exposition consacrée à la question fondamentale des relations entre l’océan, le climat et les hommes, la Cité des sciences et de l’industrie poursuit donc son cycle de sensibilisation du public sur le changement climatique. Quelles sont ces modifications induites par l’activité humaine ? Quels en sont les impacts ? Quelles sont les stratégies d’adaptation envisagées ? ... Autant de questions auxquelles les visiteurs sont appelés à s’interroger pour que les hommes trouvent des solutions applicables et acceptables pour tous.

A terme, une gouvernance mondiale s’imposera pour gérer les ressources ...

« Le climat résulte d’interactions perpétuelles et à différentes échelles de temps entre l’atmosphère, l’océan, les glaces, la biosphère et les continents, rappellent les scientifiques. L’océan joue un rôle majeur dans cette machinerie climatique : c’est un puits de carbone qui absorbe près du tiers du dioxyde de carbone que nous rejetons ; il stocke, grâce à son importante capacité thermique, d’énormes quantités de chaleur, que ses courants distribuent d’un point à l’autre du globe ; enfin, il réfléchit les rayons solaires grâce à la banquise qui empêche le réchauffement des eaux superficielles. »

Les observations des satellites montrent que l’océan est perturbé par les modifications du climat : les eaux se réchauffent, le niveau des mers monte, les eaux s’acidifient, la vie marine est affectée. Ces symptômes s’ajoutent aux effets de la pollution et de la surpêche. et aucune région du monde n’est a priori à l’abri.

L’exposition propose un voyage autour du monde pour sensibiliser le visiteur ux régions du monde les plus vulnérables, ressources halieutiques, risques de submersion, salinisation des terres agricoles, recul du trait de côte ... Alors que faire ? « Les réponses locales seront aussi diverses que les situations, insistent les scientifiques (...) mais des systèmes de gestion globale impliquant la question d’une gouvernance mondiale devront sans doute aussi être pensés. »



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP