Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Nathalie Kosciusko-Morizet prend la mer

Nathalie Kosciusko-Morizet prend la mer

Dernière mise à jour le jeudi 9 décembre 2010

Article paru sur le site "Ouest-France" - Mercredi 01 Décembre 2010
Visualiser l’article original



Nathalie Kosciusko-Morizet prend la mer

Hier soir à Toulon, aux Assises de l’économie maritime, la ministre de l’Écologie a promis une politique de la mer forte et ambitieuse.

Accueillie par les dockers toulonnais venus protester contre l’arrêt brutal de la liaison ferry avec la Turquie, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est positionnée comme « LA » ministre de la Mer. Devant la communauté maritime rassemblée pour des Assises organisées par le marin et Les Échos, elle a tenu un discours volontariste.

Convaincue que « la mer est créatrice d’emplois », elle annonce « un soutien déterminé aux armements, notamment à travers des aides sociales et fiscales ». Un soutien qui passe par un renforcement du RIF (Registre international français, sorte de pavillon bis). « Créé en 2005 pour défendre la compétitivité du pavillon français, il a atteint son objectif. » Elle prévoit d’élargir ce modèle à la plaisance pour les unités de moins de 24 mètres.

Avec détermination, elle dit aussi vouloir mener « à son terme la réforme portuaire, urgente pour accroître la compétitivité et l’efficacité de nos ports qui n’ont cessé de perdre des parts de marché depuis vingt ans. » Même volontarisme concernant la création d’une filière industrielle de démantèlement des navires en fin de vie. « Elle devra être civile et militaire. Il nous faut également des navires plus innovants. Cent millions d’euros sont engagés dans le cadre du grand emprunt pour améliorer leurs performances environnementales. »

Éolien offshore : attendre encore

Parmi le bon millier de participants aux Assises, de nombreux opérateurs d’éoliennes en mer écoutaient avec attention les propos ministériels. Allaient-ils enfin connaître les sites retenus ? Eh bien non ! Ils devront encore ronger leurs pales. Nathalie Kosciusko-Morizet parle bien « d’urgence à lancer l’appel à projets et à rendre opérationnels les sites d’essais à l’horizon 2012 », mais sa priorité, c’est le photovoltaïque. Les éoliennes offshore viendront après. Quand ? « Dans quelques semaines, peut-être quelques jours. »

C’est « très prochainement » aussi qu’elle à l’intention « de mettre en place le Conseil d’orientation de la recherche et de l’innovation pour la construction et les activités navales (Corican). Il s’agit d’une première étape dans la définition d’une politique de recherche maritime ».

Formation, autoroutes de la mer, contrôles renforcés des navires en escale, modification de la loi pour saisir et vendre les navires abandonnés dans les ports, prévention des pollutions... La ministre s’engage à ce que « la France retrouve enfin le chemin des océans ». Les marins auraient-ils retrouvé l’amer, la balise, qui leur manquait ?

Jean-Pierre BUISSON.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP