Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

23 janvier : Batz-sur-Mer : la jeune baleine n’a pas survécu à ses blessures22 janvier : Pêche à pied. À Dinard, c’est le homard !21 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 19 janvier : Bezhin Breizh. Macroalgue sous serre : un projet pilote à 20 M€ 18 janvier : Pêche. Tellineur, un métier menacé17 janvier : Sarzeau. La spiruline marine dope ses projets 15 janvier : Brexit. Brittany Ferries signe un contrat à 50 M€ avec le Royaume-Uni 14 janvier : Innovation. À bord du premier ferry autonome du monde 12 janvier : Innovation. Une lampe frontale pour surfer de nuit11 janvier : Lorient. Dix tonnes de merlu saisies au port de Lorient-Kéroman 10 janvier : Une méduse serait immortelle !9 janvier : Manche : les gendarmes contrôlent les pêcheurs à pied, trois infractions relevées8 janvier : Port-en-Bessin. Une vedette SNSM plus grande en attendant une neuve d’ici 20247 janvier : Pêche plaisance. Les quatre départements bretons réunis 5 janvier : Groix. Un rorqual de 16,50 m échoué sur les rochers4 janvier : Plouézec. Les trois apnéistes avaient pêché illicitement 398 coquilles Saint-Jacques 3 janvier : Baleine. Le Japon va reprendre ouvertement la pêche commerciale 2 janvier : Madagascar : à la découverte du premier caviar africainDécembre 2018 : Pêche. Tellineur, un métier menacéDécembre 2018 : Coquilles. À bord de l’Eter VagDécembre 2018 : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 1900Décembre 2018 : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ansDécembre 2018 : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique
Accueil > Actualités de la mer > Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles (...)

Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?

Dernière mise à jour le samedi 9 juin 2018

Article paru sur le site "Le Parisien :"
- 07 Juin 2018
Visualiser l’article original


Depuis plusieurs mois, des amas d’algues brunes s’amoncellent sur les plages antillaises. Les élus demandent un classement en catastrophe naturelle.

C’est une invasion. Une invasion d’algues qui empoisonne au sens propre comme au figuré la vie des Antilles françaises et plus particulièrement les archipels de la Guadeloupe et de la Martinique. Ces algues brunes toxiques, plus connues sous le nom de sargasses, débarquent par vagues successives sur les plages et bords de mer de la région depuis plusieurs semaines. Une situation catastrophique à tout point de vue pour l’économie du tourisme local mais aussi l’écologie.
Les sargasses, qu’est-ce que c’est ?

La sargasse, Sargassum en latin, est un type d’algues brunes. Selon l’hydrographe et météorologiste du XIXe siècle Matthew Fontaine Maury, auteur de « la Géographie physique de la mer », le nom de sargasse vient du mot espagnol sargazo, qui signifie varech. Il décrit la sargasse comme un « varech-nageur » qui forme principalement le « banc immense » de la mer des Sargasses, dans l’Atlantique Nord. Ces algues seraient drainées par les courants circulaires de l’océan.

La mer des Sargasses aurait été observée en 1492 par les équipages de Christophe Colomb. Elle s’étend sur plus de trois millions de kilomètres carrés à l’est de la Floride et des îles des Bermudes.

Mais depuis 2011, les sargasses prolifèrent aussi dans les Caraïbes. Un phénomène qui inquiète scientifiques et élus locaux. Les algues sargasses dégagent du sulfure d’hydrogène en se décomposant. Ce gaz toxique peut provoquer des intoxications aiguës chez l’homme mais est aussi dangereux pour la faune et la flore locale.
Lire l’Article complet sur...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP