Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Les moules du Bassin sont interdites à la consommation

Les moules du Bassin sont interdites à la consommation

Dernière mise à jour le lundi 18 avril 2011

Article paru sur le site "Sud-Ouest" - Vendredi 08 Avril 2011
Visualiser l’article original



Les moules du Bassin sont interdites à la consommation

Les moules sont interdites. En cause, la présence de micro-algues toxiques.

La nouvelle est tombée hier soir, par le biais d’un communiqué de la préfecture. La pêche, le ramassage, le transport, la purification, le stockage, l’expédition, la distribution et la commercialisation en vue de la consommation des moules en provenance du bassin d’Arcachon sont interdits.

Cette décision fait suite à la détection, par le réseau de surveillance sanitaire de l’Ifremer, de toxines lipophiles (qui attirent et retiennent les graisses) au-delà du seuil de sécurité sanitaire défini.

Ces toxines sont notamment produites par la micro-algue dinophysis spp. Un nom qui ne manque pas de faire écho aux périodes d’interdiction des huîtres qui ont marqué ces dernières années le bassin d’Arcachon. Renvoyant aussi, de manière plus indirecte, aux fermetures des bassins lorsque la toxicité des coquillages était révélée par le test réglementaire du bio essai dit test de la souris.

Réchauffement des eaux

Pour mémoire, l’an dernier, à l’issue d’un long combat mené par les professionnels, le ministère de l’Agriculture validait la suppression de ce test, l’ouverture et la fermeture des bassins ostréicoles du bassin d’Arcachon ne reposant à présent que sur un test chimique. Le test de la souris étant maintenu comme dispositif de vigilance sanitaire face aux toxines inconnues ou émergentes. Le dinophysis ne rentrant pas dans cette catégorie car très connu et répandu. En effet, son apparition a toujours marqué, peu ou prou, la saison printanière au moment où les eaux se réchauffent.

Comme le rappelle la préfecture, le réseau de vigilance de l’Ifremer a pour but d’assurer la protection du consommateur. La consommation de moules atteintes par des toxines lipophiles peut en effet entraîner, dans la majeure partie des cas, des désagréments gastriques, mais également des troubles plus importants chez les personnes plus fragiles.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP