Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Les métiers de la mer, un secteur d’avenir selon l’Institut océanographique

Les métiers de la mer, un secteur d’avenir selon l’Institut océanographique

Dernière mise à jour le mardi 6 décembre 2011

Article paru sur le site "20 Minutes" - Vendredi 2 Décembre 2011
Visualiser l’article original



Les métiers de la mer, un secteur d’avenir selon l’Institut océanographique

EDUCATION - L’Institut organise samedi à Paris un forum des métiers de la mer, pour donner des idées aux jeunes qui cherchent leur voie...

Devenir capitaine de la marine marchande, travailler dans les ports, entrer dans la Marine nationale ou se spécialiser dans l’énergie offshore : autant de voies à explorer pour les jeunes qui ont le pied marin. Samedi 3 décembre, de 10h à 18h, l’Institut océanographique organise le Forum des métiers de la mer, durant lequel les collégiens, lycéens et étudiants pourront rencontrer les écoles et organismes de formation aux métiers de la mer.

De Cousteau aux éoliennes offshore

« L’idée du forum est venue en 1992 : à l’époque les gens voulaient faire comme le commandant Cousteau, ou nager avec les dauphins et les baleines, explique Corinne Copin, organisatrice du forum. Mais l’océanographie n’est pas le secteur le plus porteur en termes de débouchés. » Plus réalistes, certains métiers liés à la mer sont en plein développement : lors des Assises de la mer à Dunkerque des 29 et 30 novembre dernier, le Cluster maritime français a ainsi rappelé que le secteur maritime représentait 305.000 emplois directs et recrutait en 2010 plus que la banque ou l’industrie automobile.

« Nous sommes dans le peloton de tête mondial en termes d’emplois et de revenus dans de nombreux domaines, explique Francis Vallat, président du Cluster maritime français. Par exemple dans le domaine des assurances maritimes, des armateurs, de la construction navale à forte valeur ajoutée ou la construction nautique de plaisance… ». Selon Francis Vallat, un secteur devrait rapidement se développer dans les prochaines années : celui des énergies marines. La ministre de l’Environnement, Nathalie Koscisusko-Morizet, a ainsi déclaré lors des Assises de la mer qu’elle attendait « de l’éolien offshore qu’il crée au moins 10.000 emplois sur la côte ouest de l’Hexagone. »

Le Forum sera l’occasion de découvrir tous ces métiers et surtout de rencontrer « des intervenants dans des formations reconnues, qui apportent des réels débouchés, assure Corinne Copin, dans les secteurs de l’océanographie, de la recherche, de la pêche, de l’aquaculture, de la construction navale, de la navigation, de l’aquariologie, de la Marine nationale, de l’administration des affaires maritimes… »

Samedi 3 décembre 2011, de 10h à 18h à l’Institut océanographique de Paris - Maison des Océans (entrée libre)

A.C.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP