Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Les excréments de cachalots contre le réchauffement climatique

Les excréments de cachalots contre le réchauffement climatique

Dernière mise à jour le jeudi 17 juin 2010

Ouest-France - Mercredi 16 Juin 2010



Les excréments de cachalots contre le réchauffement climatique

Des biologistes australiens ont calculé que les quelque 12.000 cachalots vivant dans l’océan Austral relâchaient, par tête, chaque année, après digestion, environ 50 tonnes de fer dans la mer.

Dans les océans, le fer a une vertu essentielle : il stimule la production de phytoplancton, microalgue marine qui fixe le dioxyde de carbone grâce à la photosynthèse.

Les excréments de cachalots sont particulièrement efficaces pour la fertilisation des océans car ils sont relâchés sous forme liquide et près de la surface, avant que le cétacé ne replonge, soulignent les scientifiques.

L’équivalent de 40 000 voitures

Grâce à cette fertilisation, les cachalots permettent donc de faire disparaître environ 400.000 tonnes de CO2 de l’atmosphère, soit le double de la quantité qu’ils rejettent en respirant. A titre de comparaison, 200.000 tonnes de CO2 est la quantité moyenne émise par environ 40.000 voitures individuelles en un an, selon les calculs de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) américaine.

Le principal auteur de cette étude est le biologiste australien Trish Lavery, de la Flinders University, à Adelaide. L’étude a été publiée dans la restigieuse revue Proceedings of the Royal Society



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP