Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Le Forum Méditerranéen de l’Union Internationale pour la Conservation de la (...)

Le Forum Méditerranéen de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature rend ses conclusions

Dernière mise à jour le mardi 30 novembre 2010

Article paru sur le site "News Actualités" - Vendredi 26 Novembre 2010
Visualiser l’article original



Le Forum Méditerranéen de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature rend ses conclusions

Le Forum Méditerranéen de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature a présenté ses conclusions, après plusieurs jours de présentations et de débats entre les administrations publiques, ONG et chercheurs de 21 pays réunis à Málaga.

Selon le Forum : « il est urgent de communiquer l’importance de la biodiversité pour la société au moyen d’actions concrètes, et l’UICN doit mener la coordination des efforts pour une utilisation rationnelle des ressources disponibles et la promotion d’un développement intelligent entre le Nord et le Sud de la Méditerranée ».

Plus de 200 délégués de nombreux pays méditerranéens ont été invités par le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN – Organisateur de l’événement - pour l’ouverture du Forum Méditerranéen de l’UICN et la célébration du dixième anniversaire de la création du Centre de Coopération pour la Méditerranée.

Le Programme de l’UICN 2009-2012 – Façonner un avenir durable – repose sur des preuves solides et une évaluation de la situation politique : nous devons approfondir les liens entre la santé environnementale et le bien-être des populations et apporter une perspective environnementale à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, au Plan de Réalisation du Sommet mondial sur le développement durable et à l’objectif d’enrayement de la perte de la biodiversité d’ici 2010. Ces plans ont été approuvés par les gouvernements et n’aboutiront que s’ils reposent sur de solides principes environnementaux.

Dans le cadre du programme de l’Union, le Centre de Coopération pour la Méditerranée (UICN - Med), ainsi que ses membres et les partenaires régionaux travailleront pendant la période 2009-2012 sur la mise en oeuvre d’un programme adéquat, centré et durable pour répondre au mieux aux priorités de la région méditerranéenne.

Du tourisme durable à l’adaptation au changement climatique, le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN a abordé les principales initiatives et projets développés dans la région avec la participation d’institutions internationales comme le Plan d’Action pour la Méditerranée du Programme d’Environnement des Nations Unies (PNUE), l’Agence Européenne d’Environnement ou le Centre d’Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP), de représentants des ministères de l’environnement et de développement de différents pays, tels que l’Egypte, la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, la France et l’Espagne, des ONG provenant de toute la région, notamment le Programme Méditerranéen du WWF, ainsi que les collaborateurs et membres de l’UICN, peut on lire dans un communiqué de presse.

Aussi, lors des sessions techniques et de la session de clôture, les participants ont lancé un appel à l’UICN pour obtenir une plus grande coordination entre les membres, institutions et secteurs, en travaillant à l’homogénéisation des données et des messages afin de transmettre les bienfaits intangibles et économiques qu’apporte une biodiversité riche pour le bien-être de tous.

Les problématiques abordées pendant le Forum ont compris le développement du tourisme durable, les réseaux d’énergie, la conservation des espèces, le changement climatique, la gestion des aires marines et terrestres, et le rôle des agences de coopération et des fondations dans la conservation de la Méditerranée.

Les participants au Forum Méditerranéen de l’UICN ont évalué spécialement le pouvoir de convocation de l’UICN, en créant des occasions comme le Forum pour que les différentes institutions puissent être connues et échanger des expériences de première main, obtenir une plus grande information et établir des liens nouveaux entre de possibles sources de financement pour les activités de conservation et les besoins identifiés dans des zones et des domaines concrets.

L’UICN doit continuer à aider à améliorer la capacité des institutions de tout type à prendre des décisions à travers une approche participative et à faire face aux menaces de perte de la biodiversité avec un message global clair.

En attendant, le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN analysera au cours des prochaines semaines les contributions des participants pour compléter le programme de travail de l’UICN en Méditerranée, peut on lire dans un communiqué de presse.

Jean-Charles BATENBAUM



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP