Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > La Compagnie des pêches décroche un label

La Compagnie des pêches décroche un label

Dernière mise à jour le lundi 13 septembre 2010

Article paru sur le site "Ouest-France.fr" - Samedi 11 Septembre 2010
Visualiser l’article complet



La Compagnie des pêches décroche un label

Le colin-lieu pêché par la Grande Hermine sera désormais certifié. Un moyen de répondre à la demandedes clients et rassurer les consommateurs. Le cabillaud et l’églefin devraient suivre.

Entretien
Martine Édouard,
directrice des affaires générales et de la communication à la Compagnie des pêches.

La Compagnie des pêches est sur le point d’être certifiée. De quoi s’agit-il ?

Nous avons entamé une réflexion il y a trois-quatre ans, on cherchait une certification. Nous avons choisi la certification MSC (Marine stewardship council) car elle a pignon sur rue. Nous venons d’obtenir la certification sur le colin-lieu pêché par La Grande-Hermine, qui prouve qu’on est sur une ressource durable. Ce sera officiel fin septembre-début octobre.

Comment l’avez-vous obtenue ?

Nous avons fait la démarche de la demander. Ensuite, pendant 17 mois, nous avons été évalués par le MSC qui nous a envoyé des scientifiques du monde entier pour contrôler nos engins, notre matériel de pêche, les zones de pêche, la manière dont on travaille, etc. Nous avons travaillé en binôme avec la SCA pêche de Lorient, ce qui nous a permis d’échanger et de bien monter notre dossier.

Quel est l’intérêt de cette certification ?

On s’engage à préserver la ressource, ce que l’on fait déjà depuis des années puisqu’on est dans une pêche encadrée soumise à des quotas. La certification apporte surtout un bon support de communication vis-à-vis des clients.

Qui sont vos clients ?

Nous ne sommes pas en contact direct avec les consommateurs, sauf dans notre magasin. Mais ce sont eux que l’on vise avec cette certification. La grande distribution représente 55 % de notre chiffre d’affaires ; 80 % s’agissant du surimi. La certification sera matérialisée par un macaron bleu, avec des explications.

Avez-vous la même démarche pour d’autres espèces ?

Oui. Nous avons démarré un dossier de certification, en juillet, pour l’églefin et le cabillaud. Cette fois, en binôme avec l’armement Euronor, de Boulogne, qui pêche également ces espèces et dans les mêmes zones que nous. Nous aurons la réponse dans une quinzaine de mois.

La Compagnie des pêches est-elle certifiée dans son ensemble ?

Pas encore. Mais nous travaillons actuellement avec le bureau Veritas sur l’aspect social, commercial et développement durable de l’entreprise. L’idée est née avec la certification MSC. Il y a beaucoup d’attentes pour que les mondes terrestres et maritimes se connaissent mieux.

Recueilli par Stéphanie BAZYLAK.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP