Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Kerguelen : chasse aux pirates et pêche raisonnée font revenir les poissons (...)

Kerguelen : chasse aux pirates et pêche raisonnée font revenir les poissons des glaces

Dernière mise à jour le jeudi 28 octobre 2010

Article paru sur le site "Le Journal du Net.com" - Jeudi 28 Octobre 2010
Visualiser l’article original



Kerguelen : chasse aux pirates et pêche raisonnée font revenir les poissons des glaces

La lutte contre les bateaux pirates et une gestion raisonnée de la pêche dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) ont permis une hausse sensible du nombre de poissons, selon le bilan d’une mission scientifique menée aux Kerguelen.

"On va desserer la vis", explique le préfet des TAAF, Rollon Mouchel-Blaisot, après le bilan prometteur de la mission "Poker 2" (POissons des KERguélen) conduite du 20 août au 15 octobre.

La campagne visait à permettre d’évaluer le stock de poissons, en premier lieu la légine, décimée pendant des années dans la ZEE (Zone économique exclusive) française par des bateaux pirates venus du monde entier.

Réalisée par une équipe de scientifiques dirigée par le professeur Guy Duhamel, directeur au Muséum d’histoire naturelle de Paris, Poker 2 a comparé les résultats obtenus lors de cette campagne avec une première évaluation faite en 2006 (Poker 1).

Premier constat : "l’ensemble de la biomasse est en augmentation et en particulier la légine dont le stock global est stable", relève le préfet des TAAF.

Une excellente nouvelle pour les sept armements réunionnais qui pêchent cette espèce à forte valeur ajoutée (10-12 dollars le kg, à leur débarque du navire) et constitue la deuxième pêcherie de France en valeur.

250 emplois directs et 1.000 indirects découlent à la Réunion de la légine qui constitue la deuxième exportation. Cette ressource avait été pillée jusqu’en 2004 par des bateaux pirates - deux à trois fois le tonnage pêché légalement, selon les TAAF - avant qu’une surveillance stricte de la ZEE française et la saisie systématique des navires arraisonnés, ne fassent reculer la pêche illicite.

"Mais il faut rester vigilant, la ressource va devenir plus attractive en étant plus abondante", observe M. Mouchel-Blaisot.

Poker 2 a permis de capturer 48 tonnes de légine contre 19 tonnes en 2006, pour un même nombre de chalutages. "D’ici deux à trois ans", les quotas de pêche pourront être augmentés, lorsque les juvéniles atteindront le stade adulte (jusqu’à 2 mètres), selon le préfet des TAAF. La France possède avec 5.800 tonnes, le 1er quota au monde. Et il pourrait augmenter de 2 à 4%.

La légine se pêche à la palangre à des profondeurs d’environ 500 mètres.

Autre enseignement de Poker 2 : deux nouvelles espèces, le poisson des glaces et le colin austral, également très prisées sur les marchés asiatiques, vont pouvoir à nouveau être pêchées avec des critères stricts, respectant des normes économiques et environnementales fixées par les TAAF.

La capture de ces poissons avait été interrompue après une surexploitation dans les années 80 et 90. En quatre ans, leur population a été multipliée par deux, selon le bilan de Poker 2.

Les bons résultats de la mission confirment, selon le préfet des TAAF, le bien fondé des mesures de protection prises, en particulier la délimitation d’une réserve dans les Terres australes françaises où toute pêche est interdite.

Il juge désormais nécessaire de mener ces campagnes d’évaluation avec l’Australie dont la ZEE est limitrophe à celle de la France dans les terres australes.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP