Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Recettes > TUTOS - Comment faire ? > Huîtres creuses - Comment les ouvrir ?

Huîtres creuses - Comment les ouvrir ?

Huîtres naturelles nées et élevées en mer

Dernière mise à jour le mardi 3 septembre 2019

Bien des gens aiment beaucoup les huîtres creuses naturelles, nées et élevées en mer, mais se privent de ce mets excellent faute de savoir les ouvrir !
C’est à leur intention que j’explique ici, en photos, la méthode qui, selon moi, est la plus facile pour ouvrir toutes les sortes d’huîtres creuses.



Comment ouvrir vos huîtres creuses :


Rassemblez les huîtres à ouvrir sur une surface plane, non sensible à l’eau de mer (égouttoir d’évier, table mélaminée, etc.) avec le couteau et le chiffon qui vont bien
.

Utilisez le chiffon (ici en micro-fibres) pour entourer solidement l’huître et présentez-la par l’arrière, ce qui vous permet aussi de protéger votre main en cas de dérapage du couteau !
.

Introduisez la pointe du couteau dans le prolongement de l’axe du coquillage, sans forcer, mais en cherchant la charnière ; vous l’aurez trouvée quand votre couteau s’enfoncera d’environ 1/2 cm
.

Exercez une lègère torsion du couteau vers la gauche (vers vous), les deux coques se séparent légèrement
.

Passez votre lame entre les deux coquilles en allant vers l’avant du coquillage, vous couperez ainsi le pied (muscle permettant à l’huître de s’ouvrir et de se refermer)
.

Détachez la partie de l’huître collée sur le couvercle et déposez-la dans l’autre coquille
.

Videz l’eau, une seconde eau se reconstituera dans les 10 minutes
.

Et voilà votre plat d’huîtres est prêt !


Recommandatons :

- Ne mettez jamais vos huîtres sur de la glace ; déposez-les simplement sur un plat ou une assiette en intercalant une couche de goémon.
.
- Une fois ouvertes, consommez vos huîtres dans les 2 heures qui suivent !


Commentaires :

- il existe des tas de couteaux spéciaux, d’engins plus barbares et chers les uns que les autres, destinés parait-il à aider à l’ouverture des huîtres
- je considère quant à moi qu’un couteau du genre du mien (long, flexible et solide à la fois, que l’on tient bien en main) est très suffisant pour ouvrir ces coquillages délicieux que sont les huîtres, mais aussi les praires, les palourdes, les clams, les coquilles saint-jacques, etc.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP