Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Éoliennes offshore. Le soutien des maires aux pêcheurs

Éoliennes offshore. Le soutien des maires aux pêcheurs

Dernière mise à jour le lundi 27 septembre 2010

Article paru sur le site "Le Télégramme.com" - Samedi 25 Septembre 2010
Visualiser l’article original



Éoliennes offshore. Le soutien des maires aux pêcheurs

Nous ne voulons pas troquer une économie contre une autre : il faut tout faire pour protéger l’économie de la pêche, même si nous ne sommes pas opposés au développement de l’éolien marin ». Hier matin, René Regnault, président de l’association des maires des Côtes-d’Armor, a exprimé le soutien des membres de son association aux pêcheurs de la baie de Saint-Brieuc opposés à l’implantation d’un parc éolien sur la zone privilégiée par l’entreprise lorientaise Nass & Wind. Une zone peu profonde qui inclut le plateau du Grand Léjon, très fréquentée par les bateaux de pêche. « Il faut que les recherches d’un site s’effectuent plus au nord. À l’investisseur d’en tenir compte et nous n’accepterons aucun diktat de sa part : produire de l’énergie a, certes, un intérêt économique, mais il faut tenir compte de l’intérêt général », déclare René Regnault. Pour l’élu, on ne peut pas oublier les efforts faits « il y a vingt-cinq anspour la régénération de la zone coquille. Cela a été dur, nous l’avons fait et le gisement de la baie de Saint-Brieuc est, aujourd’hui, le premier au plan national, tant du point de vue qualitatif que quantitatif ! Mais la production française est toujours déficitaire et nous importons de la coquille Saint-Jacques ».

Loi Littoral : « Appliquer les textes »

La loi Littoral est un autre dossier sur lequel le président de l’AMF22 entend donner son point de vue. « Nous ne demandons pas, nous, sa modification ou sa révision. Nous exigeons l’application des textes pris, notamment la circulaire Lallemand de 2006 qui est claire ! Si on fait droit à son contenu, la plupart des difficultés constatées dans ce département tomberaient. Cette circulaire dit, notamment, que les hameaux peuvent être confortés. Il est grand temps que nous nous fassions confiance, les uns et les autres ! ».



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP