Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Eoliennes flottantes : Mobilisation pour l’implantation d’un site d’essai au (...)

Eoliennes flottantes : Mobilisation pour l’implantation d’un site d’essai au large de Lorient

Dernière mise à jour le mardi 11 janvier 2011

Article paru sur le site "Bretagne Innovation" - Vendredi 07 Janvier 2011
Visualiser l’article original



Eoliennes flottantes : Mobilisation pour l’implantation d’un site d’essai au large de Lorient

Le projet, qui mobilise collectivités et entreprises, a été présenté le mardi 4 janvier 2011 à Lorient dans les nouveaux locaux de Nass&Wind.

Unir ses efforts, mutualiser les compétences et technologies pour que le développement des énergies marines se poursuive en Bretagne et aboutisse à la naissance d’une véritable filière économique, porteuse d’emplois, c’est l’objectif que se sont fixé les acteurs industriels et institutionnels bretons.

Au niveau national, France Energies Marines, la plate-forme technologique dont la création avait été annoncée fin 2009 par François Fillon, est appelée à devenir, à partir de Brest, un Institut d’excellence dans le domaines des énergies décarbonées. Soutenu par l’Etat dans le cadre des Investissements d’avenir, cet IEED aura notamment pour mission de favoriser la mise en place de sites d’essais d’ici à 2012.

A l’échelon régional, élus, entreprises, universitaires et scientifiques se mobilisent en faveur de l’implantation d’un site d’essai d’éoliennes flottantes au large de Groix. Les conditions naturelles (profondeur de l’eau, régime des vents, conditions de mer…) placent en effet l’île bretonne dans la catégorie des très rares sites français capables d’accueillir ce type de machines. La proximité du port de Lorient, la présence d’un tissu industriel et scientifique offrant tous les savoir-faire pour exploiter et assurer la maintenance d’un tel dispositif, et enfin, le projet WinFlo constituent également de précieux et réels atouts.

Le projet Winflo, quant à lui, recevra une subvention de la part de l’Etat français d’un montant de 13,4 millions d’euros, dans le cadre du programme des investissements d’avenir. Nass&Wind est porteur du projet, développé en partenariat notamment avec DCNS, l’IFREMER et l’ENSTA Bretagne (ex-ENSIETA). Le budget total pour la phase démonstrateur est de 40 millions d’euros. Le démonstrateur proche de l’échelle 1 devrait être construit en 2012 puis testé en 2013-2014 au large de l’île de Groix (Morbihan). L’installation de ce site d’essai constituerait une première mondiale (plusieurs technologies d’éoliennes flottantes pourraient y être testées). Les premières machines pourraient être commercialisées par Nass&Wind à partir de 2015. L’objectif est d’atteindre un rythme de production d’une centaine de machines par an à partir de 2020. A la clé : la création de 5.000 emplois en France dont 1.000 emplois directs, soit le lancement d’une nouvelle filière industrielle française.

Début décembre, un groupe de suivi du projet réunissant l’ensemble des acteurs concernés* s’est mis en place afin de définir les modalités de développement du site d’essai et le cadre juridique le plus adapté à sa mise en œuvre et à sa gestion. La participation du Comité local des pêches de Lorient-Etel témoigne de la volonté de tous de veiller à ce que ce projet ait le moins d’incidence possible sur les activités des usagers de la mer.

* Région Bretagne, Département du Morbihan, Cap l’Orient, Brest Métropole Océane, mairie de Groix, Agence économique de Bretagne, Audelor, Comité local des pêches, Nass&Wind, DCNS, CCI du Morbihan, Bretagne Pôle Naval, Centre européen de formation maritime, Université de Bretagne-Sud.

Paul-François Jullien



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP