Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > ÉOLIEN OFFSHORE Les comités régionaux de pêche refusent toute discussion

ÉOLIEN OFFSHORE Les comités régionaux de pêche refusent toute discussion

Dernière mise à jour le lundi 14 mars 2011

Article paru sur le site "Courrier Picard" - Jeudi 10 Mars 2011
Visualiser l’article original



ÉOLIEN OFFSHORE - Les comités régionaux de pêche refusent toute discussion

Les représentants des pêcheurs rejettent tout échange avec les promoteurs pour répondre au cahier des charges du projet de parc au large du Tréport.

Le « non » a été catégorique et répété tout au long de la réunion organisée hier, en mairie du Tréport. Les représentants des comités régionaux de pêche maritime de Haute-Normandie et du Nord- Pas-de-Calais-Picardie ont été clairs face à ceux de la Compagnie du vent, le seul promoteur à s’être, pour l’instant, fait connaître pour la construction d’un parc éolien au large des côtes du Tréport.

Pour montrer de nouveau leur opposition à l’implantation de ces éoliennes, les représentants des pêcheurs ont décidé de se soutenir et ont fait le choix « de ne pas négocier avec les promoteurs du projet, peu importe lequel. Et d’une seule main, nous contesterons tout ce qui sera négocié avec les autres marins pêcheurs », ont affirmé haut et fort Alexis Maheut, le président du comité haut normand, et Gérard Montassine, celui du Nord- Pas-de-Calais- Picardie. Tous deux craignent pour la sécurité des pêcheurs près des structures, et pour le devenir de la profession, si cette zone devient interdite.

« Nous estimons avoir assez donné »

Pour assurer leur position, Gérard Bilon, président de SOS Offshore à l’horizon, a collecté en huit jours, 45signatures, sur une petite cinquantaine de patrons pêcheurs du Tréport, pour une pétition contre ce projet.

Cette nouvelle prise de position a pour objectif de « faire réagir les ministères qui ne nous ont pas entendus ».

« Je pense que la Haute-Normandie en a assez, entre les centrales nucléaires, les extractions de matériaux granulaires immergés et les sites éoliens de Fécamp et Veulette-sur-Mer... Ils n’ont qu’à mettre celle prévues pour le Tréport à Veulette ! Nous estimons avoir assez donné », s’exclame Alexis Maheut.

« Il y aura des éoliennes dans cette zone. L’État l’a décidé et a pris ses responsabilités », a répondu Jean-Mathieu Kolb, directeur adjoint de la Compagnie du vent, en charge du développement de ce parc éolien des Deux côtes. Ce dernier a eu beau présenter des avis étrangers sur ce type d’installation, rien n’a évolué. « Nous espérions travailler ensemble pour répondre au cahier des charges, a avancé ce dernier. Ce sont eux qui connaissent le mieux la zone. Nous ne nous attendions pas à cette prise de position. Nous espérons que le dialogue reprendra. »

FRÉDÉRIQUE REINIGER



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP