Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Des cyclones plus puissants sont à craindre dans les prochaines (...)

Des cyclones plus puissants sont à craindre dans les prochaines années

Dernière mise à jour le lundi 21 février 2011

Article paru sur le site "Actualités News Environnement" - Samedi 12 Février 2011
Visualiser l’article original



Des cyclones plus puissants sont à craindre dans les prochaines années

Du fait notamment du changement climatique, les cyclones plus puissants sont à craindre pour les années à venir, et ces tempêtes destructrices pourraient bien menacer les populations, la sécurité alimentaire mondiale ainsi que de nombreuses activités économiques.

Les témoins du passage du cyclone Yasi dans le nord-est de l’Australie l’ont décrit comme un monstre pour sa taille et sa violence. Ce cyclone très puissant pourrait également être un présage.

Les scientifiques climatiques disent que le réchauffement climatique réchauffe les océans et l’atmosphère dans le monde, alimentant ainsi les cyclones tropicaux puissants et accroissant les risques pour les cultures, les mines et les régions côtières.

Les risques de cyclones plus puissants et plus fréquents auront un impact sur l’économie mondiale, affectant la sécurité alimentaire, l’inflation, la production de charbon ou de fer, et les compagnies d’assurance.

Particulièrement vulnérables, les mégacités côtières en plein boom de l’Asie de Manila jusqu’à Karachi, de grandes régions du Golfe du Mexique et de la côte Est des Etats-Unis, les mines de charbon du nord de l’Australie, et les deltas des régions côtières de l’Asie tropicale seront les plus affectées.

Les assureurs affirment qu’un développement permanent et intensif le long des côtes met en danger davantage de maisons, d’entreprises et d’infrastructures, exposées à ces cyclones puissants.

Les données des Nations Unies indiquent que 231 millions de personnes vivaient en ville en Asie en 1950. D’ici 2050, ce nombre devrait passer à près de 3 milliards d’individus.

Le changement climatique et les cyclones plus puissants sont également une menace croissante pour les cultures de riz d’Asie. L’Asie cultive 90% du riz du monde et l’Institut International de Recherche sur le Riz aux Philippines estime que 8 à 10 millions de tonnes de riz doivent être produites chaque année, signifiant que les perturbations liées aux sécheresses, aux inondations et aux tempêtes pourraient affecter les approvisionnements en nourriture et faire augmenter les prix au niveau mondial.

Le groupe Munich Re a déclaré qu’il y avait eu 950 catastrophes naturelles enregistrées l’an passé, dont 90% étaient liées à des phénomènes climatiques tels que des tempêtes ou des inondations.

Une étude climatique majeure réalisée en 2010 et basée sur les résultats de plusieurs modèles informatiques a par ailleurs conclu qu’il y aurait probablement une augmentation du nombre de tempêtes de catégorie 3 à 5, la catégorie 5 étant la puissance maximum.

Dans l’ensemble, les tempêtes pourraient être de 2 à 11% plus intenses d’ici 2100

L’étude a également montré qu’à l’exception de l’Atlantique, il pourrait y avoir une diminution du nombre de tempêtes dans le Pacifique et autour de l’Australie, mais que les tempêtes qui se forment ont tendance à être plus puissantes et plus dangereuses.

« Depuis le début des années 1990, nous avons constaté une augmentation significative du nombre d’ouragans dans l’Atlantique » a déclaré Peter Hoeppe du groupe Munich Re, reflétant un cycle naturel dans lequel le nombre de cyclones varie au cours des décennies.

« Nous pensons aujourd’hui que nous avons une combinaison de deux phénomènes : l’oscillation naturelle et l’augmentation constante des températures à la surface de la mer liée au réchauffement climatique. Et cela accentue l’augmentation des risques » a indiqué Peter Hoeppe dans un communiqué.

Les ouragans Katrina, Rita et Wilma en 2005 ont illustré ce risque accru, tout comme le cyclone Andrew qui a frappé la Floride en 1992.

Par Sandra BESSON



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP