Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Chateaulin : Algues vertes. Le plan de prévention se dessine

Chateaulin : Algues vertes. Le plan de prévention se dessine

Dernière mise à jour le mardi 18 octobre 2011

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Jeudi 13 Octobre 2011
Visualiser l’article original



Chateaulin : Algues vertes. Le plan de prévention se dessine

Traiter les algues vertes est une chose, en prévenir les causes en est une autre. En ce sens, la CCPC et la CCDZ élaborent un projet de territoire pour la baie de Douarnenez. La date buttoir est le 31octobre, il y a urgence.

Dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les marées vertes, les deux communautés de communes du pays de Douarnenez (CCDZ) et du pays de Châteaulin et du Porzay (CCPCP) remettront leur projet de territoire au préfet le 31octobre. Ce document doit définir un programme d’actions à mener, de Poullan à Crozon, afin de limiter les flux d’azote vers la mer, et ce dès 2012 jusqu’à 2015.

Travail sur le système cultural

« Notre but est de présenter un projet cohérent, porté par les acteurs du territoire. Il implique des investissements lourds, sur du moyen-long terme », indique Paul Divanac’h, vice-président de la CCPCP. Depuis le mois d’août, les réunions s’enchaînent, associant acteurs des milieux agricole, associatif et touristique, élus, représentants de l’État. L’objectif est de dégager une vingtaine d’actions à mettre en oeuvre. Mutualiser les plans d’épandage, créer des unités de méthanisation, réduire la taille des cheptels, l’agriculture biologique, augmenter la surface d’herbe, réorganiser le foncier, restaurer des cours d’eau, les haies et talus, reboiser, etc. sont des pistes, mais aussi les pratiques des collectivités et particuliers. Le plan doit aussi prendre en compte l’économie touristique et résidentielle des communes concernées. « Nous avons travaillé sur différentes hypothèses.Le projet ne doit pas amener une diminution de la richesse créée par l’agriculture sur le territoire », prévient Paul Divanac’h.

Enquête auprès des agriculteurs

À ce jour, les orientations ne sont pas encore arrêtées définitivement. « Les trois-quarts des actions concernent le volet agricole. Aussi, nous avons lancé, en parallèle, une vaste concertation auprès des agriculteurs », indique Michel Kervoalen, le vice-président de la CCDZ. 399 exploitations sont recensées dans le périmètre du plan algues vertes. Une enquête est en cours, de leurs réponses dépendra le choix définitif des actions. « Nous espérons une réponse massive de leur part, la crédibilité du projet en dépend », insiste Paul Divanac’h, sachant que la mise en oeuvre de ce plan repose sur le principe du volontariat. On peut rappeler à ce titre que si le projet de territoire n’est pas satisfaisant, un dispositif réglementaire pourrait être mis en place et plus question alors d’incitation. Les agriculteurs ont jusqu’à mardi pour retourner le questionnaire. Le projet devra alors être validé par les commissions la semaine prochaine, par le comité de pilotage dans un deuxième temps, puis soumis au vote en conseils communautaires, le 26octobre (y compris celui de Crozon). Le calendrier est très serré et les deux communautés n’ont pas souhaité demander de délai supplémentaire.

Gwénaëlle Le Ny



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP