Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Biodiversité : la science à la rescousse des espèces

Biodiversité : la science à la rescousse des espèces

Dernière mise à jour le jeudi 13 janvier 2011

Article paru sur le site "La Voix du Nord" - Mercredi 12 Janvier 2011
Visualiser l’article original



Biodiversité : la science à la rescousse des espèces

Il a fallu remettre des chaises au Nouveau Siècle de Lille, pour cette première française. Car c’est hier que l’armée s’est rassemblée sous la bannière biodiversifiée des causes animales et florales de la région avec la Fondation nationale pour la recherche sur la biodiversité (FRB). Le conseil régional avait lancé un appel à projets de recherche sur la pluralité des formes de vie dans le Nord - Pas-de-Calais. ...

Dix de ces projets ont été retenus pour se partager le million d’euros dévolu à défendre les espèces marines, les écosystèmes côtiers, les cours d’eau du Pas-de-Calais, la flore, les zones humides, la biodiversité des espaces agricoles, les fossés agricoles, les gènes des espèces, les coteaux calcaires et les réserves naturelles.

Ces dix projets sont lancés pour trois ans et - c’est le plus important - organisent la création d’une véritable communauté scientifique dans la région sur ces thèmes. Hier, ils étaient près de quatre cents à se regrouper derrière Emmanuel Cau, le très offensif vice-président du conseil régional à l’environnement. « Nous avons une belle boîte à outils, ils sont tous là : des conservatoires botanique et faunistique, un réseau des acteurs de l’information naturaliste et un observatoire régional de la biodiversité. La mise en convergence scientifique doit faire du Nord - Pas-de-Calais un pôle d’excellence biodiversité en France. » Quelle leçon dans la région aux territoires les plus morcelés du pays avec 15 % de surfaces artificielles (routes, bâtiments, parkings...), dans la moins boisée (8 % contre 29 % en moyenne française), la moins dotée en zones humides (0,8 % alors qu’elle devrait être à 30 %) et aux sols les plus pollués de France ! Plus du quart de la faune et de la flore risque de disparaître à moyen terme. Un bon tiers des oiseaux sont clairement menacés, et nous avons perdu 80 % des insectes et des champignons. Quant aux mammifères...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP