Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Balanes et corail ...

Balanes et corail ...

Dernière mise à jour le mardi 5 août 2008

Dans le Télégramme du 23 février, une étude fort intéressante du laboratoire de Roscoff...



Climat.

Balanes et corail : même combat
Dominique Davoult et Claire Golléty, chercheurs à la station biologique de Roscoff, ont mis en évidence la similitude de la calcification produite par les balanes de notre littoral et par le corail tropical.

Dominique Davoult et Claire Golléty, chercheurs de la station biologique de Roscoff, viennent de montrer que sur nos côtes, les balanes, ces petits crustacés qui peuplent les rochers du littoral, produisent des quantités de calcaire aussi abondantes que les coraux des milieux tropicaux.
Menacés par les pressions humaines et le réchauffement climatique, les récifs coralliens sont étudiés depuis de nombreuses années.
Les scientifiques ont ainsi mis en évidence que l’augmentation de la température et du CO2 dans l’atmosphère concoure à diminuer les processus de calcification, mettant en péril la survie des coraux.
Jusqu’alors, ces processus de calcification étaient peu étudiés dans les régions tempérées.
L’absence d’accumulation dans ces milieux (les squelettes calcaires et coquilles se détachent après la mort des animaux, se fragmentent et rejoignent les sédiments sableux de nos côtes) rend en effet le phénomène beaucoup moins spectaculaire qu’en milieu tropical (formation de récifs coralliens).
Pourtant, les conditions des zones tempérées sont favorables à cette production calcaire.
Les côtes abritent quantité d’espèces de crustacés, échinodermes, qui sont autant d’organismes calcifiants.
Pour les scientifiques de Roscoff, la production totale en calcaire des systèmes côtiers tempérés pourrait être supérieure à celle des récifs coralliens.
Aujourd’hui, l’un des enjeux est de savoir si, sur les côtes tempérées, le réchauffement climatique et l’augmentation du CO2 conduiront à la diminution de ces espèces avec, pour première conséquence, de fragiliser les équilibres de nombreux écosystèmes.

Contact :
Dominique Davoult, Laboratoire adaptation et diversité en milieu marin (équipe écologie benthique), Station biologique de Roscoff.
davoult@sb-roscoff.fr


Les balanes, ces petits crustacés qui peuplent la surface des rochers du littoral, produisent autant de calcaire que le corail : il reste à vérifier les effets du réchauffement climatique sur leur rôle dans l’écosystème.
Balanes, moules, patelles



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP