Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Bain bien chaud pour les crevettes inconnues

Bain bien chaud pour les crevettes inconnues

Dernière mise à jour le lundi 16 janvier 2012

Article paru sur le site "Nord Eclair" - Mercredi 11 Janvier 2012
Visualiser l’article original



Bain bien chaud pour les crevettes inconnues

Ils sont situés à 5 000 m de profondeur et leur température pourrait dépasser 450°C : les geysers sous-marins les plus profonds du monde grouillent pourtant de milliers de crevettes d’une espèce jusqu’alors inconnue.

Rimicaris hybisae. C’est le nom de la nouvelle espèce de crevettes découverte par des scientifiques de Southampton (Angleterre) en avril 2010 dans la fosse des Caïmans, entre les îles du même nom et la Jamaïque.(1) Selon l’étude publiée aujourd’hui par la revue Nature Communication, les chercheurs étudiaient les geysers de cette zone, à 5 000 m de profondeur quand ils y ont découvert des hordes - jusqu’à 2 000 individus par m² - de crevettes pâles agglutinées autour des cheminées de six mètres qui forment le cratère de ces geysers.
Dépourvues d’yeux au sens classique du terme mais dotées sur le dos d’un organe sensible à la lumière qui pourrait leur permettre de s’orienter à la faveur de la légère luminescence des geysers, ces crevettes sont apparentées à l’espèce Rimicaris exoculata qui peuple, elle aussi, des geysers sous-marins, mais à 4 000 km de là.

« L’étude des créatures de ces geysers et leur comparaison avec des espèces provenant d’autres geysers autour du monde nous aidera à comprendre comment les animaux se dispersent et évoluent dans les profondeurs marines », indique le Dr Jon Copley, de l’université de Southampton.

« Fumeurs noirs »
Les geysers de la fosse des Caïmans, les plus profonds du monde, rejettent des fluides très chauds - jusqu’à 450°C - inhabituellement riches en cuivre, d’un aspect fumeux et sombre qui leur a valu le surnom de « fumeurs noirs ». Près de la fosse des Caïmans, les chercheurs ont d’ailleurs eu la « surprise » de trouver de tels « fumeurs noirs » sur les pentes d’une montagne sous-marine baptisée Mont Dent. Cette montagne culmine à 3 km au-dessus du fond de la mer mais son sommet reste malgré tout à plus de 3 000 mètres sous la surface de l’océan.w (1) Ce nom est tiré d’« HyBIS », le véhicule sous-marin utilisé pour les capturer.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP