Manger la mer, Invitez la mer à votre table !

Accueil > Actualités de la mer > Avis de pêche réduite pour le cabillaud

Avis de pêche réduite pour le cabillaud

Dernière mise à jour le lundi 15 novembre 2010

Article paru sur le site "Ouest-France" - Jeudi 11 Novembre 2010
Visualiser l’article original



Avis de pêche réduite pour le cabillaud

La Commission européenne veut diminuer drastiquementles quotas. Soles, langoustines et lottes seraient aussi touchées.

Bruxelles.De notre correspondant.
Maria Damanaki, la commissaire européenne aux Affaires maritimes, prend très au sérieux la menace qui pèse sur la survie du cabillaud. Elle devrait proposer, aujourd’hui, de réduire de 50 % les quotas pour 2011 de ce poisson en Ouest Écosse et mer d’Irlande. Elle menace même d’interrompre la pêche à la morue en 2012, si l’état de la ressource ne s’améliore pas. Le cabillaud en mer du Nord est lui aussi dans un piteux état. Mais son sort dépend des tractations en cours entre l’Union européenne et la Norvège.

« Scandaleux »

La Commission européenne propose également une baisse de 15 % des limites de captures de lottes, plies, langoustines, soles et raies. Des espèces de première importance pour les professionnels bretons. « C’est scandaleux, s’énerve un patron pêcheur. Pourquoi moins 15 % pour la langoustine alors que le stock va bien et que des efforts ont été faits sur la sélectivité des filets ? ».

Bruxelles suggère de diminuer de 10 % l’effort de pêche (limitation du temps en mer) des navires qui opèrent en mer Celtique. Pour Jacques Pichon, directeur de l’organisation de producteurs PMA (Pêcheurs Manche Atlantique), la politique mise en oeuvre depuis 1999 par l’Europe « n’a servi à rien, sauf à détruire des bateaux et plonger des gens dans la détresse ».

Maria Damanaki serre les boulons, car l’échéance de 2015 pour obtenir un « rendement maximal durable » (RMD) approche. Il s’agit de restaurer les populations de poissons à un niveau tel que l’impact de la pêche soit sans conséquence.

Les ministres européens de la Pêche se réuniront le 13 décembre, à Bruxelles, pour fixer les niveaux des quotas de l’an prochain. La France et d’autres pays, comme l’Espagne et l’Irlande, devraient s’employer à atténuer les restrictions mises sur la table par l’exécutif européen.

Lionel CHANGEUR.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP