21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux
Accueil > Actualités de la mer > uîtres plates. Rares mais incomparables

uîtres plates. Rares mais incomparables

Dernière mise à jour le lundi 21 novembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 19 Novembre 2016
Visualiser l’article original


Les épizooties et les violentes tempêtes ont bien failli venir à bout des huîtres plates. Heureusement, quelques ostréiculteurs passionnés s’accrochent et l’Ostrea edulis, seule « huître indigène », sera cette année encore sur les tables des fêtes. En petite quantité seulement, car la « Bélon » se fait rare.

1. Natives de la baie de Quiberon et la rade de Brest. Représentant la cinquième génération d’ostréiculteurs installés sur la rivière de Crach (La Trinité 56), Renan Henry parle des « plates » avec passion : « Ça n’a rien à voir avec l’huître creuse, dont les naissains sont captés au sud de la Loire et les juvéniles élevées jusqu’à la taille adulte en Bretagne ».

« L’huître plate française est de souche bretonne. Elle est originaire de la baie de Quiberon. » Et dans une moindre mesure, de la rade de Brest.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP