21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque
Accueil > Les espèces > Poissons > Vive (Grande)

Vive (Grande)

Trachinus draco

Dernière mise à jour le mardi 17 décembre 2013


Les ventes de ce poisson sont assez locales.

Les piqûres de vives peuvent êtres dangereuses chez des personnes sensibles (l’abondance du venin inoculé est plus ou moins volumineuse).
La piqûre est très douloureuse et provoque généralement une inflammation importante.
La douleur dure environ 24 h.



Nom usuel vive
Noms régionaux avive, étherin, braok lâno, chaquedit, zakal churia
Nom en anglais grater weever
Taille commune relevée 12 à 35 cm
Taille maximale à l’âge adulte 42 cm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle
Durée de vie maximale relevée
Profondeur habituelle de - 5 à - 150 m
Sédentaire oui à l’état adulte
Pélagique oeufs pélagiques
Etat de la ressource évaluée {{}}
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires de la grande vive :

- la grande vive est sédentaire et vit enfouie dans le sable ou les graviers ; la nuit elle se déplace avec quelques congénères.

- elle chasse et se tient à l’affût derrière une pierre ou un rocher.
- elle avale des alevins de poissons divers mais aussi des larves de crabes ou de crustacés en général.
- les grands spécimens adultes ne mangent pratiquement que des poissons du genre lançons ou anchois et même des petits poissons plats.


Remarque :

- la vive a une chair estimée mais n’est vendue que dans le golfe de Gascogne et aux alentours de Noirmoutier.

- l’estimation globale de pêche de vives en France serait d’environ 150 tonnes par an.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP