17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Actualités de la mer > UBS. Des pistes pour valoriser la solieria

UBS. Des pistes pour valoriser la solieria

Dernière mise à jour le mardi 13 décembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 12 Décembre 2016
Visualiser l’article original


Littoralg est l’un des quatre grands pôles de compétence mis en place au sein de l’UBS il y a quatre ans à l’initiative du président Jean Peeters.
300.000 € avaient été affectés à la mise en valeur de ce groupe de recherche chargé d’évaluer et de comprendre la dynamique de la ressource naturelle représentée par l’algue « solieria », la fameuse algue rouge très présente en Bretagne-Sud, notamment en presqu’île de Rhuys, et dont les échouages abondants constituent une véritable contrainte économique pour les communes affectées.
Anti UV, cosmétiques
« Aujourd’hui, on connaît la biomasse de solieria, son cycle de reproduction, et sa composition saison par saison.
On commence à bien comprendre les échouages », dit Nathalie Bourgougnou, directrice du laboratoire de biotechnologie et chimie marine qui porte le projet (*). L’objectif est de développer des voies de valorisation de cette ressource pour une gestion plus durable du littoral.
La solieria est déjà utilisée comme engrais sur les terres agricoles mais d’autres pistes prometteuses apparaissent : une molécule antibiofilm pour empêcher les algues de coller aux coques de bateaux et une molécule anti UV pour les cosmétiques

.../...

Lire l’article complet …


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP