27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Les espèces > Poissons > Turbot

Turbot

Scophthalmus maximus

Dernière mise à jour le vendredi 24 juin 2016

Le turbot est l’un des tout premiers pour la richesse de ses arômes !
Gros, il est souvent découpé en darnes pour être grillé, ou être présenté en sauce.
En Bretagne et en Normandie c’était la pièce maîtresse des grands repas de famille.



Nom usuel turbot
Noms régionaux turboden (Bretagne), turbota (Bayonne),

rhum clavellat (Méditerrannée)

Nom en anglais turbot
Caractéristiques
Taille commune relevée 40 à 50 cm
Taille maximale à l’âge adulte 1 m
Poids maximum relevé 25 kg
Maturité sexuelle mâle 3 à 4 ans, femelle 4 à 5 ans
Durée de vie maximale relevée 27 ans
Profondeur habituelle
Sédentaire pélagique à l’état de juvénile
Pélagique
État de la ressource évaluée en baisse, poisson rare
Poisson benthique
Moyens de pêche Filet dormant vertical
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
30 cm

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Notes et Commentaires :

Le turbot possède des tubercules osseux sur le dos ; un simple toucher de son dos suffit à le reconnaître et à le différencier des autres poissons plats dont la barbue.


Habitat et habitudes alimentaires :

- le turbot se tient au fond (20 / 30 m) sur le sable ou les gravières
- plus il vieillit plus il aime les fonds plus profonds et souvent même jusqu’à 150 mètres
- il se nourrit le plus souvent la nuit, de poissons : harengs, vives, équilles, plies etc. quand il est adulte mais aussi de vers et de petits bivalves quand il est jeune.


Conseils d’achat :

- le turbot doit être gluant au toucher, les nageoires et la queue doivent être d’aspect mouillé.
- les nageoires et la queue ne doivent pas êtres collées, durcies, ce qui entraînerait un refus d’achat.


Recette :
Turbot poêlé


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP