18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Troque jujube (coquillage)

Troque jujube (coquillage)

calliostoma ziziphynum

Dernière mise à jour le mercredi 2 octobre 2013



Troque jujube (taille réelle = entre 2,5 et 3 cm)


- Il y aurait sur les côtes européennes soixante-dix sortes de troques (dont les gibbules) qui comportent, en plus du pied, 3 paires de tentacules (ou plus).

- la troque jujube photographiée ci-dessus mesure entre 2,5 et 3 centimètres.
- la coquille comporte de 3 à 13 spires suivant les sortes.

- ce sont des coquillages brouteurs qui mangent des micro-algues, des détritus.

- le sexe des troques est le plus souvent différencié (mâle et femelle).
- la fécondation est externe.

- ce sont des coquillages exclusivement côtiers.

à ma connaissance ils ne sont pas mangés ; cela tient probablement au fait que la chair en est très dure et le goût aigrelet !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP