21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Coquilles St-Jacques - Tapas de barbes

Coquilles St-Jacques - Tapas de barbes

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Les tapas sont des amuse-gueule d’origine espagnole ; elles seraient nées en Andalousie ou au Pays Basque !
Mon propos n’est pas de départager ces deux contrées, mais plutôt d’ajouter à leur grand savoir "une subtilité bretonne" dans le monde des "tapas".



Ingrédients :

- 16 barbes de coquilles St-Jacques,
- 30 mini-craquelins


Mode de préparation :

A faire à l’avance :
- préparez vos barbes comme indiqué dans la recette "Coquilles St-Jacques - Cuisiner les "barbes" des coquilles St-Jacques.
- une fois préparées, vous pouvez les laisser refroidir ou tiédir, sous couvercle, sans problème.

C’est heure de l’apéritif !
- réchauffez la préparation doucement pendant une dizaine de minutes.
- tartinez vos craquelins.
- servez !

Pour respecter l’esprit "tapas", vous pouvez proposer des cure-dents en bois ou autres piques.


D’où vient le nom de tapas ?

"Tapa" signifie "couvercle".

Selon le site Tapas et Amuse-gueules de mon ami Michel, la légende veut qu’un aubergiste eut un jour l’idée de couvrir la carafe et les verres de ses clients d’une fine tranche de jambon, afin de les protéger de la chute des mouches !
Bien entendu le jambon fût mangé en même temps que le vin était bu. La tapa était née !

D’autres versions ou légendes existent mais celle-ci me plaît bien !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP