19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc 13 avril : Le grand débarquement des méduses a commencé7 avril : Étoiles de mer. Draguées pour protéger les moules 4 avril : 22 % de la flore bretonne a disparu, est menacée ou quasi-menacée31 mars : Un plan européen pour "sauver" les stocks de poissons en Méditerranée29 mars : Brexit. Les pêcheurs veulent des garanties27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Coquilles St-Jacques - Tapas de barbes

Coquilles St-Jacques - Tapas de barbes

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

Les tapas sont des amuse-gueule d’origine espagnole ; elles seraient nées en Andalousie ou au Pays Basque !
Mon propos n’est pas de départager ces deux contrées, mais plutôt d’ajouter à leur grand savoir "une subtilité bretonne" dans le monde des "tapas".



Ingrédients :

- 16 barbes de coquilles St-Jacques,
- 30 mini-craquelins


Mode de préparation :

A faire à l’avance :
- préparez vos barbes comme indiqué dans la recette "Coquilles St-Jacques - Cuisiner les "barbes" des coquilles St-Jacques.
- une fois préparées, vous pouvez les laisser refroidir ou tiédir, sous couvercle, sans problème.

C’est heure de l’apéritif !
- réchauffez la préparation doucement pendant une dizaine de minutes.
- tartinez vos craquelins.
- servez !

Pour respecter l’esprit "tapas", vous pouvez proposer des cure-dents en bois ou autres piques.


D’où vient le nom de tapas ?

"Tapa" signifie "couvercle".

Selon le site Tapas et Amuse-gueules de mon ami Michel, la légende veut qu’un aubergiste eut un jour l’idée de couvrir la carafe et les verres de ses clients d’une fine tranche de jambon, afin de les protéger de la chute des mouches !
Bien entendu le jambon fût mangé en même temps que le vin était bu. La tapa était née !

D’autres versions ou légendes existent mais celle-ci me plaît bien !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP