17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon 2 janvier : Dans le bassin d’Arcachon, des producteurs d’huîtres traditionnelles lancent une pétition contre les huîtres de laboratoire1er janvier : www.Manger-la-mer.org vous présente ses meilleurs voeux pour l’année 2017Décembre 2016 : Réveillon : une huître sur trois est "artificielle"Décembre 2016 : Florent Tarbouriech implante en Espagne son procédé d’"huîtres solaires"Décembre 2016 : Ostréiculture. Des « huîtres espionnes » pour déjouer les voleursDécembre 2016 : Huîtres d’Étel. « Ni trop salées, ni trop iodées »Décembre 2016 : Coquilles de la rade. Tous ne jouent pas le jeuDécembre 2016 : Fêtez Noël à Océanopolis !Décembre 2016 : Thoniers dans l’Indien. Finie la protection militaire Décembre 2016 : Pêche au bar. Les ministres ménagent les professionnelsDécembre 2016 : L’UE s’accorde sur les quotas de pêche 2017Décembre 2016 : UBS. Des pistes pour valoriser la solieria Décembre 2016 : Dauphins échoués. Un séisme sous-marin évoquéDécembre 2016 : Coquilles Saint-Jacques. Première pêche aux GlénanDécembre 2016 : Le retour inespéré de la morue du NordDécembre 2016 : Rade de Brest. L’effort de pêche sur la praire menace-t-il le maërl ?
Accueil > Les espèces > Algues > Tali (algue brune)

Tali (algue brune)

Laminaria digitata

Dernière mise à jour le lundi 5 novembre 2007


Tali laminaria magitata

Nom usuel laminaire
Noms régionaux tali moan (29)
Nom en anglais horsetail kelp
Profondeur habituelle
Taille maximale relevée 1,8 m
Durée de vie évaluée (moyenne) 5 ans
Facteurs de régression mortalité si abaissement salinité ou si température > 23 °
Réglementation de pêche licence professionnelle
Utilisations principales alginates épaississant ou émulsifiant
Zones de pêche Bretagne occidentale
Etat de la ressource acceptable (2005)

Commentaires :

Utilisé principalement comme épaississant et stabilisant dans l’industrie textile.

Mais aussi dans :
- l’alimentaire,
- la fabrication du papier,
- les cosmétiques,
- et même dans le traitement des eaux usées.

Notons que l’on peut retrouver l’addition de cette algue dans les produits alimentaires sous la codification internationale E401 et E406.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP