22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Sauce "poissons à chair blanche"

Sauce "poissons à chair blanche"

Dernière mise à jour le mercredi 27 février 2013

Pendant de très longues années, j’ai cherché une sauce qui irait bien avec les poissons .
Traditionnellement dans les très grands restaurants, on servait avec la sole, la barbue ou le turbot, une sauce à base de coulis de légumes mélangée à de la béchamel plus ou moins légère.
Dans les années 70/80 on commença à changer de genre, ce furent des beurres aromatisés, ou des purées de légumes fluides.
Il y a quelques années j’ai eu cette idée, que j’ai affinée depuis, d’utiliser l’intérieur des têtes d’araignées femelles, et le fumet d’étrilles qui se marient si bien avec les poissons !
Désormais mes convives semblent satisfaits de cet accompagnement, tant et si bien que j’ai tendance à utiliser cette sauce même avec d’autres sortes de poissons.



Ingrédients pour 4 personnes :

- 4 échalotes roses de Roscoff,
- 25 g de beurre baratté salé,
- le contenu d’une tête d’araignée femelle (Note 1),
- 30 ml de fumet d’étrilles (Note 2),
- 1 cuillerée à café rase de bouillon de légume anglais (pauvre en sel) (Note 3),
- 1 cuillerée à café rase de persil frisé haché,
- 1 cuillerée à café rase de consommé de bolet, (ou 1 g d’agar agar)
- 2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse,
- 30 ml de gewurztraminer (Alsace),
- sel, poivre.


Mode de préparation :

- pelez et hachez menu les échalotes.
- faites-les revenir dans le beurre frémissant et laissez-les blondir.
- ajoutez le vin, le jus d’étrilles puis le contenu de la tête d’araignée et le persil.
- mélangez bien.
- faites dissoudre les poudres, bouillon de légumes et bolets, dans 50 ml d’eau tiède .
- après dissolution, ajoutez au mélange précédent et laissez à petits bouillons pendant une dizaine de minutes jusqu’à l’obtention d’une crème fluide.
- ajouter la crème et mélangez bien.
- conservez jusqu’au service sous couvercle sur feu doux (induction thermostat 5).


Note 1 :

A chaque fois que je cuis une araignée femelle :
- j’extrais de la carcasse cette masse semi-solide couleur brun ou caca d’oie,
- je la congèle immédiatement après refroidissement.

Cependant sur une araignée grainée, vous ne trouverez pas cette masse.

Cette partie de l’araignée est assez souvent mangée à la cuillère par les amateurs (qui la trouve excellente) ou mélangée à un peu d’huile d’olive et mangée avec la chair de l’araignée.


Note 2 :

La préparation du fumet ou de jus d’étrilles est décrite ici.

On choisira bien entendu la saison où les étrilles sont le moins cher pour préparer quelques litres de ce fumet qui, congelé, pourra servir tout au long de l’année.


Note 3 :

Marigold swiss vegetable Vegan bouillon, reduced salt.
- présenté en boîte de 150 g, ce bouillon déshydraté est vraiment d’excellente qualité.
- il semblerait que l’on puisse s’approvisionner (entre autres) dans les comptoirs Irlandais.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP