27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Sauce aux câpres (façon bretonne)

Sauce aux câpres (façon bretonne)

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012

C’est Louis Le Cunff dans "Cuisine et gastronomie de Bretagne" aux Editions Ouest-France (1976) qui rappelle que cette sauce est probablement utilisée en Bretagne depuis le 15ème siècle.
Elle ressemble tellement à celle que faisaient mes parents quand je n’étais encore qu’un jeune enfant, que je vous la rappelle ici.



Ingrédients :

- 30g de beurre,
- 40 g de farine ordinaire,
- 350 ml du court-bouillon ayant servi à cuire le poisson,
- un jaune d’oeuf,
- 30 câpres,
- poivre.


Mode de préparation :

- Préparer un roux blanc (type béchamel) que l’on mouillera avec le court-bouillon ayant servi à cuire le poisson que l’on veut accommoder de la sorte.
- Poivrer légèrement, et ne surtout pas saler, le court-bouillon l’étant suffisamment !
- Avant de servir, la sauce étant hors du feu, faire une liaison à l’oeuf avec le jaune.
- Égoutter les câpres et les ajouter à la sauce en mélangeant bien, juste avant de servir.
- Attention à ne pas faire attendre trop longtemps cette sauce qui ne se réchauffe pas, du fait de l’adjonction d’un jaune d’oeuf.

Cette sauce s’utilise avec une sole en filet, un turbot, une plie, un colin, par exemple.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP