15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”
Accueil > Actualités de la mer > Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements

Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements

Dernière mise à jour le mercredi 30 mai 2018

Article paru sur le site " :"
- 00 Mai 2018
Visualiser l’article original


La ministre des Outre-mer a précisé que le gouvernement était en train de construire "un plan national", qui sera "concrétisé dans une semaine, une semaine et demie", et "des plans territoriaux qui permettront désormais de réagir immédiatement", en cas d’arrivée des sargasses sur les plages.

"Mobilisation générale"
"Mais pourquoi on ne l’a pas fait avant ? Pourquoi on est obligé d’attendre une année où on est complètement submergé pour qu’enfin un gouvernement dise ’il faut un plan d’action’, ’il faut que quand à J-4 ou J-5 des nappes de sargasses arrivent, on s’organise sur le territoire’ ?", s’est-elle interrogée devant la presse, à l’issue d’une première réunion interministérielle.

Selon elle, "jamais ça n’a été organisé. Même financièrement. L’effort de l’Etat, dans un premier temps en urgence, est de 3 millions (d’euros), c’est le double de ce qui avait été mis dans des années précédentes où les territoires ont été touchés", a-t-elle ajouté, tout en précisant que le phénomène des sargasses n’avait "jamais été aussi important que cette année".

Il y a, a-t-elle poursuivi, "une mobilisation générale" du gouvernement, avec "une prise de conscience de la difficulté sur les territoires et une résolution importante : il ne faut pas laisser les sargasses sur les bords de mer plus de 48 heures, sinon il y a ces émanations et ces difficultés de santé qui peuvent en découler".

Coopération régionale
"C’est peut-être fait un tout petit peu trop tard par rapport aux alertes des élus", a-t-elle reconnu. La veille, devant l’Assemblée, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a reconnu que l’invasion des sargasses était "une calamité" dont le gouvernement n’a "probablement pas pris toute la mesure".

Cinq ministères (Outre-mer, Santé, Intérieur, Transition écologique et Economie et Finances) participent au comité stratégique "et d’autre viendront en renfort", a précisé la ministre, citant notamment les Affaires étrangères. "Il nous faut travailler avec nos voisins. On a besoin d’organiser une conférence autour de ce sujet ou au moins une réunion de coopération", pour savoir comment ils traitent ce sujet.
Mme Girardin a rappelé qu’elle se rendrait prochainement avec Nicolas Hulot dans les territoires touchés.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP