25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom
Accueil > Les espèces > Algues > Sargasse ou algue des Sargasses

Sargasse ou algue des Sargasses

Sargassum muticum

Dernière mise à jour le mercredi 19 août 2009



Sargassum muticum

Nom usuel sargasse, fucales
Noms régionaux
Nom en anglais
Profondeur habituelle - de 30 m
Taille maximale relevée plusieurs mètres
Durée de vie évaluée (moyenne)
Facteurs de régression
Réglementation de pêche licence professionnelle
Utilisations principales aucune
Zones de pêche partout de 0 à 30 m
Etat de la ressource trop importante (invasive)

Commentaires :

- originaire du Japon, probablement introduite avec les naissains d’huîtres du même nom, elle se développe très vite et cause de la gêne aux pêcheurs et aux plaisanciers, notamment en s’entortillant dans les arbres d’hélices.

- en 2003 un satellite de l’Agence Spatiale Européenne photographia une bande longue de plusieurs kilomètres composée d’algues des Sargasses "sargassum muticum".
- cette bande d’algues en suspension créait des problèmes à certains bateaux.

- cette algue présente quand même un avantage, celui d’absorber du CO2 !

- les sargasses sont très abondantes dans les mers tropicales, elles sont assez souvent arrachées des rochers et s’accumulent en amas énormes dont celui de la mer des Sargasses.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP