24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement
Accueil > Les espèces > Poissons > Saint-pierre

Saint-pierre

Zeus faber

Dernière mise à jour le mardi 6 juin 2017


Le saint-pierre est, pour moi, le meilleur poisson de mer !


Saint-Pierre

Noms régionaux poule d’eau (56), soleil, iar vor (29), san pedru
France
Saint-Pierre
Royaume-Uni
atlantic john dory
Allemagne
Peterfisch
Italie
Pesce San Pietro
Espagne
San-Pedro
Taille commune relevée 20 à 40 cm
Taille maximale à l’âge adulte 90 cm
Poids maximum relevé 8 kg
Maturité sexuelle 4 ans
Durée de vie maximale relevée 12 ans
Profondeur habituelle de -5 à -400 m
Sédentaire
Pélagique oui
État de la ressource évaluée
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Période de frai :

- mois de juin, juillet et août.

Pour préserver la ressource, je vous déconseille fortement d’acheter des saint-pierre durant ces mois de frai.


Habitat et habitudes alimentaires du saint-pierre :

- le saint-pierre est un solitaire ou peu s’en faut ; ils sont au plus quelques individus dans le même secteur, à quelques mètres de profondeur d’un sol sableux ou vaseux,
généralement près de rochers.
- c’est un bien piètre nageur, il se laisse facilement porter par les courants.

- étant à l’affût, et grâce à sa grande bouche protractile, il engloutit des poissons de grande taille, voire des poissons osseux (seiches), mais aussi chinchards, sprats, lançons, harengs et quelques crustacés.


Conseils d’achat :

Il est très facile de choisir son saint-pierre car deux indices de fraîcheur sont déterminants :

- la tâche noire doit l’être réellement, si elle paraît grise voire mal dessinée, c’est que le poisson est resté trop longtemps dans le filet, ou dans la glace ! Il est donc à rejeter !

- la pupille des yeux est très noire, entourée d’un rond mordoré ; un saint-pierre aux yeux crevés ou retirés ne doit pas être acheté.


Conseils de conservation :

Ce qui suit est vrai pour tous les poissons (à l’exception de la dorade) :

- un poisson que l’on désire conserver quelques jours ne doit pas être vidé, ni écaillé, ni détaillé.
- il doit être séché, filmé et conservé aux alentours de 1 à 4 degrés ; mais ceci n’est valable que si le poisson est très frais le jour de son achat !
- Il est possible de congeler un saint-pierre, si vous tentez la chose, ne le faites que si vous êtes certain de sa "bonne fraîcheur". Videz le et retirez la tête, et le plus possible des aiguillons du dos (ciseaux cuisine) faute de quoi à la mise sous vide, votre sac se percerait. (si possible consommez le dans les six mois)


Recette(s) :

- Saint-pierre à la vapeur
- Saint-pierre au cresson
- Saint-pierre au four
- Saint-pierre au riesling
- Saint-pierre au court bouillon
- Saint-pierre en sauteuse



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP