20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest
Accueil > Recettes > Mes ingrédients > Safran

Safran

Crocus sativus

Dernière mise à jour le mardi 5 août 2008



Le safran est une épice de qualité qui se marie fort bien avec la plupart des produits de la mer et avec beaucoup d’autres choses encore !

Il est issu d’une espèce particulière de crocus : "crocus sativus".
La fleur de ce crocus possède trois stigmates :
- ceux-ci, ainsi que la tige qui les relient à la fleur, sont séchés.
- on les utilise en cuisine comme assaisonnement ou comme colorant.

Description botanique et ramassage du safran

A retenir :
- il faut de 160.000 à 200.000 pistils de crocus sativus pour faire un kg de safran séché.
- chaque pistil est ramassé à la main à une époque donnée (automne en général, mais cela varie suivant la position géographique du pays) et à un degré de maturité qu’il convient de respecter.
- ceci explique le prix élevé du safran !

Pour être à peu près sûr de ne pas être trompé sur la marchandise, préférez les stigmates (filaments) à la poudre qui est trop souvent falsifiée.
Safran fil (pistil)

Savez vous que l’on cultive du crocus à safran en France ?
- safran du Gâtinais
- safran du Limousin
- safran du Quercy

D’une façon générale il semblerait que le meilleur safran soit récolté en Iran (qui produirait 80 % du safran dans le monde), mais il existe plusieurs autres pays producteurs : Turquie, Maroc, Afghanistan, Chine, Espagne et Italie, principalement.

Le curcuma longa s’appelle aussi le "safran d’Inde" ; il est utilisé dans la confection du curry mais, hormis la couleur dégagée, il n’y a rien de commun entre le curcuma longa et le crocus sativus.

Partout le safran devient "l’or rouge" !
- à l’échelon artisanal en France le prix du kg sec avoisine les 30.000 € (soit 30 euros le g.)
- au Maroc il serait négocié sur place, en grosse quantité, aux alentours de 15 € les 3 g (soit 5 euros le g.)
- sur le web on peut trouver du safran de plusieurs origines, dont l’Afghanistan et l’Iran ; le prix courant serait de l’ordre de 4,50 à 5 euros le g. départ grossiste, mais comment juger de sa qualité ?



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP