13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Rouille

Rouille

Dernière mise à jour le mercredi 1er février 2012


La rouille a été très longtemps un "condiment régional".


La rouille est rarement indispensable, mais elle apporte "une touche du sud" à des mets qui s’en trouvent encore rehaussés !

A titre purement personnel, je pense qu’une soupe de poisson de bonne qualité peut très bien être servie sans rouille ; c’est en fait chaque convive qui décide s’il la mange avec ou sans la rouille.

Je dirais donc que la rouille n’est pas indispensable mais peut être un complément intéressant !

Il existe plusieurs recettes de rouille qui, toutes, partent de la confection d’une émulsion à l’huile d’olive à laquelle l’on adjoint du paprika qui lui donne une jolie couleur, puis de l’ail finement haché et du poivre de Cayenne.

Je vous invite quant à moi à vous rendre sur le site de l’un de mes amis qui vous donne la marche à suivre pour confectionner une bonne rouille.

Mais beaucoup d’auteurs revendiquent une autre formule dont l’émulsion est réalisée avec la chair d’une pomme de terre farineuse (bintje par exemple) qui semble être "l’une des authentiques" ;-) !
voir le site de Bertrand Simon.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP