27 mars : Huître creuse. La sauvage gagne du terrain23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large
Accueil > Recettes > Par ordre alphabétique > Pouce-pied - Cuisson

Pouce-pied - Cuisson

Dernière mise à jour le samedi 25 juin 2016

Le pouce-pied est un crustacé qui a un goût voisin du crabe ou de la crevette.
Il est peu vendu sauf dans certaines communes bretonnes ou basques.
C’est un produit onéreux car très difficile à pêcher, dans des endroits souvent dangereux au plus près des courants rapides et des vagues violentes.
C’est aussi un crustacé qui trouve preneur à prix d’or en Espagne !



Avant de cuire vos pouce-pied, vous devez les nettoyer en les brossant avec une brosse genre brosse à linge, pour retirer les petits débris et éléments étrangers, puis les rincer vivement à l’eau claire.

Ingrédients pour 1 kg de pouce-pied :

- 3 litres d’eau,
- 120g de gros sel de mer,
- 20 cl d’Edelzwicker (Alsace),
- poivre du moulin (pas trop).

Mode de préparation :

- porter de l’eau, salée à raison 40g de sel par litre, à ébullition,
- mettre vos pouce-pied dans l’eau et cuire à petit-bouillon
- compter 5 minutes,
- égoutter.

Quand ils sont tièdes :

- pincer et déchirer les tuyaux à la base des sabots,
- chasser la chair en appuyant fortement à la base "des tuyaux",
- la chair rosée sort facilement.

Servir avec une vinaigrette, ou une mayonnaise, ainsi que du pain de seigle et du beurre de baratte.


Commentaire :

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP