19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel

Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel

Dernière mise à jour le samedi 9 septembre 2017

Article paru sur le site "Le Télégramme"
- 08 Septembre 2017
Visualiser l’article original



Elles se rapprochent de la famille des méduses mais n’en sont que des cousines des plus urticantes. Des physalies ont été observées à Porspoder, ce vendredi matin. Il ne faut surtout pas les toucher. Son contact peut occasionner de graves brûlures et de vives réactions, jusqu’à l’arrêt cardiaque.

Plusieurs plages du Sud-Ouest de la France ont été déjà été fermées après l’arrivée massive de ces "siphonophores". Reconnaissable à son flotteur translucide tirant sur le bleu et le rose et aux irisations façon tache d’huile, la Physalia Physalis reste urticante même échouée à la côte. Il est plus que conseillé de ne pas la toucher, son contact pouvant occasionner de graves brûlures et de vives réactions, jusqu’à l’arrêt cardiaque.

En mer, les longs filaments de 2 à 3 m, qui pour certaines colonies peuvent s’étirer jusqu’à 50 m de longueur, sont encore plus à redouter puisque quasi invisibles dans l’eau. La présence des flotteurs caractéristiques, portés par les vents de sud (elle évolue en milieu tropical et subtropical), doit alerter les baigneurs, marcheurs et pratiquants de sports de glisse.

Vigilance

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP