24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !2 février : Brest. 5,5 millions d’euros pour le campus mondial de la mer 30 janvier : Récifs coralliens. Le constat alarmant de la goélette Tara 27 janvier : Une écloserie expérimentale à Porscave19 janvier : AOP. Des Japonais s’intéressent aux moules de bouchot 18 janvier : Cargo pollueur. L’armateur condamné à un million d’euros17 janvier : Brest. Une nouvelle identité visuelle pour le Shom11 janvier : Pêche. Le poisson tué à la japonaise à Quiberon
Accueil > La Mer (Métiers / Loisirs) > Métiers de la mer > Phenomer

Phenomer

Initié et piloté par Ifremer

Dernière mise à jour le mercredi 18 décembre 2013

Les particuliers peuvent devenir des vrais observateurs scientifiques..!
Gadgets ?
Non c’est efficace et cela fait avancer la science plus vite, mieux, à moindre coût !



Phenomer
Extraits
"En 2013, l’Ifremer et ses partenaires lancent à l’échelle de la Bretagne, Phenomer, un projet de science participative exploratoire qui invite les citoyens à signaler des phénomènes d’eaux colorées dus aux proliférations de microalgues.
En savoir +
dépliant phenomer
dépliant
biodiversité des microalgues
la biodiversité des microalgues

Quelles espèces de microalgues marines sont présentes dans les eaux colorées ?

Quelles conditions environnementales favorisent leur prolifération ?

Comment leur biodiversité évolue-t-elle dans le temps ?

Ces questions sont essentielles. Malgré sa taille microscopique, le phytoplancton est indispensable à la vie sur Terre. Il est à la base de la chaîne alimentaire marine et il produit plus de la moitié de l’oxygène terrestre.

Des programmes de recherche étudient les efflorescences de microalgues. Mais ces dernières, souvent localisées et de courte durée, sont difficiles à repérer.

Les scientifiques ont besoin de vous : vous serez peut-être au bon endroit, au bon moment !
A partir de vos signalements, ils pourront prélever des échantillons d’eau de mer et les analyser, pour étudier la biodiversité des efflorescences et mettre en place de nouvelles actions de recherche spécifiques."...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP